Page Title

Publications

Dans un souci de transparence et d’information, le BFP publie régulièrement les méthodes et résultats de ses travaux. Les publications sont organisées en séries, entre autres, les perspectives, les working papers et planning papers. Certains rapports peuvent également être consultés ici, de même que les bulletins du Short Term Update publiés jusqu’en 2015. Une recherche par thématique, type de publication, auteur et année vous est proposée.

La population à risque de pauvreté ou d’exclusion sociale en Belgique - Projection jusqu’en 2030 [Working Paper 12-16]

Ce Working Paper présente, sur la base des informations disponibles jusqu’en juillet 2016, une projection, à politique inchangée jusqu'en 2030, de la population exposée à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale en Belgique, telle que définie dans le cadre de la stratégie Europe 2020. Cette population devrait avoisiner 2,232 millions de personnes en 2018, ce qui représente 418 000 personnes de plus que l’objectif de la stratégie Europe 2020. À l’horizon 2030, la part de cette population dans la population totale baisserait jusqu’à 16,1 %, mais dépasserait encore de 5,6 points de pourcentage l’objectif qui découlerait du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies.

La population exposée à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale est au centre de la stratégie Europe 2020. Dans le cadre de cette stratégie, la Belgique s’est engagée à réduire cette population de 380 000 personnes entre 2008 et 2018. En 2008, ce groupe comptait 2,194 millions de personnes. En outre, la Belgique s’est aussi engagée à réduire au minimum de moitié la part de la population vivant dans la pauvreté à l’horizon 2030, cette population étant mesurée sur la base de la définition de la pauvreté multidimensionnelle qui fait référence en Belgique. Cet engagement découle du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies qui a été approuvé en 2015. Cette année-là, en Belgique, 2,336 millions de personnes – soit 21,1 % de la population totale – étaient exposées à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale. Partant du principe que l’objectif des Nations unies sera évalué, en 2030, sur la base de données relatives à l’année antérieure, la part des personnes exposées à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale en Belgique devrait atteindre 10,6 % au maximum en 2029, ce qui correspond en gros à une réduction de moitié, par rapport à 2015, de la part de personnes exposées à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale.

Une personne est exposée à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale lorsqu’elle est confrontée au minimum à une des situations suivantes : vivre avec des revenus inférieurs au seuil de risque de pauvreté, faire partie d’un ménage à très faible intensité de travail et être exposée à une situation de privation matérielle sévère. La population exposée à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale est donc composée de différentes sous-populations, chacune d’entre elles étant confrontée à un ou plusieurs aspects de la problématique de la pauvreté multidimensionnelle.

En Belgique, les données prospectives sur la population confrontée à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale font particulièrement défaut. C’est pourquoi ce rapport présente une projection de cette population à l’horizon 2030. D’un point de vue méthodologique, l’exercice va plus loin que la description et l’extrapolation de tendances sur la base de données historiques. La projection intègre en effet différentes données qui influencent l’évolution de la population concernée dans un cadre cohérent. Ces données incluent notamment certaines projections du scénario de référence à politique inchangée qui ont été réalisées dans le cadre de l’élaboration du rapport annuel 2016 sur la soutenabilité budgétaire et sociale des pensions du Comité d’étude sur vieillissement (CEV). Il est à remarquer que d’autres politiques déboucheraient sur d’autres projections d’évolution de la population exposée à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale.

Les résultats de la projection présentée ici montrent une légère baisse de la population exposée à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale, de 2,282 millions de personnes en 2016 à 2,232 millions de personnes en 2018, ce qui représente 418 000 personnes de plus que le niveau visé par la stratégie Europe 2020. Par conséquent, l’objectif que s’est fixé la Belgique dans le cadre de cette stratégie ne serait pas atteint. Il en est de même pour l’objectif découlant du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies. Les résultats de la projection mettent en évidence une baisse de 20,2 % en 2016 à 16,1 % en 2029, alors qu’un maximum de 10,6 % pour 2029 est visé. Ces résultats peuvent s’expliquer par une diminution au cours de la période 2016-2019 de la part des pensionnés percevant un revenu inférieur au seuil de risque de pauvreté et la baisse à long terme du taux de chômage, telles qu’elles ressortent du scénario de référence du CEV.

Cette projection, qui peut faire l’objet de mises à jour, contribuera essentiellement au processus de monitoring des objectifs de réduction de la pauvreté en Belgique. Le groupe de travail sur les indicateurs sociaux PNR/RSN, présidé par SPF Sécurité sociale, et l’Institut interfédéral de statistique sont chargés de ce monitoring, respectivement dans le cadre de la stratégie Europe 2020 et du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies.

  PDF & Download

  Auteurs

Jean-Maurice Frère (A)
 
A : Auteur, C : Contributeur

Date(s)

28/11/2016

  Type de publication

Planning & Working Papers

Please do not visit, its a trap for bots