Page Title

Publications

Dans un souci de transparence et d’information, le BFP publie régulièrement les méthodes et résultats de ses travaux. Les publications sont organisées en séries, entre autres, les perspectives, les working papers et planning papers. Certains rapports peuvent également être consultés ici, de même que les bulletins du Short Term Update publiés jusqu’en 2015. Une recherche par thématique, type de publication, auteur et année vous est proposée.

Cost-benefit analysis of a selection of policy scenarios on an adequate future Belgian power system - Economic insights on different capacity portfolio and import scenarios [CBA_2017]

Ce rapport présente une analyse coût-bénéfice de plusieurs scénarios compatibles avec l’adéquation du système électrique belge d’ici 2027. Ces scénarios se fondent sur les informations contenues dans deux rapports publiés en 2016 par le gestionnaire du réseau de transport national Elia. Les rapports d’Elia étudient l’adéquation et les besoins en flexibilité du système électrique belge dans le futur ; ils déterminent si un bloc structurel est nécessaire ou non et, le cas échéant, précisent son volume. On définit le bloc structurel comme le volume de puissance nationale réglable nécessaire pour équilibrer à tout moment l’offre et la demande d’électricité selon les critères légaux actuels de sécurité d’approvisionnement. L’analyse coût-bénéfice se penche sur les effets de différentes compositions du bloc structurel sur plusieurs éléments du bien-être social. Elle répond à des préoccupations exprimées par un certain nombre de stakeholders après la publication des rapports d’Elia.

De manière plus spécifique, le Bureau fédéral du Plan étudie plusieurs coûts et bénéfices associés à différents scénarios concernant le parc de production électrique et les importations en Belgique. Quatre scénarios sont principalement analysés. Ils diffèrent selon le niveau du prix du carbone et/ou selon le choix opéré quant à la constitution de leur bloc structurel, à savoir les centrales au gaz naturel ou les technologies décentralisées. Tous ces scénarios se caractérisent toutefois par une dépendance relativement élevée aux importations d’électricité. Une analyse de sensibilité est réalisée dans un cinquième scénario où un nombre considérable de nouvelles centrales au gaz naturel sont construites sur le territoire belge et viennent s’ajouter au bloc structurel. Ce scénario a pour but d’explorer une situation de quasi-équilibre de la balance commerciale électrique belge en 2027. Enfin, les résultats des cinq scénarios sont comparés entre eux pour évaluer les orientations stratégiques qui sont possibles à long terme, d’un point de vue sociétal.

L’analyse révèle qu’un bloc structurel décentralisé (par rapport à un bloc constitué uniquement de centrales au gaz naturel) génère des effets positifs en termes de surplus du producteur, d’émissions de CO2, d’emploi et de déficit commercial énergétique. Néanmoins, même dans un avenir « décentralisé », les centrales au gaz naturel s’avèrent indispensables pour la sécurité future de notre approvisionnement en électricité.

L’impact positif global résulte d'un accroissement important du surplus du producteur qui n’est pas compensé par la diminution du surplus du consommateur. La croissance du surplus du producteur est dû aux prix de vente plus élevés pratiqués par les différents producteurs, tandis que la baisse du surplus du consommateur s’explique par les prix de gros plus élevés de l’électricité à payer par les consommateurs. Les émissions et les enchères de CO2 diminuent car la production d’électricité repose davantage sur des énergies renouvelables sans carbone décentralisées. Les créations d’emplois sont dues aux plus fortes intensités de main-d'oeuvre des technologies renouvelables, tandis que la réduction du déficit commercial énergétique a pour origine la baisse des importations de gaz naturel. Les investissements requis sont, par contre, considérables ; ils sont 2,5 fois plus élevés que lorsque le bloc structurel est constitué
uniquement de centrales au gaz naturel.

Le cinquième scénario nous apprend qu’investir non seulement dans la décentralisation, mais également dans de nouvelles centrales au gaz naturel - pour réduire les importations (nettes) d’électricité (ou même viser un solde exportateur net) - pourrait être bénéfique pour la Belgique. Par rapport au scénario misant sur les technologies décentralisées, le surplus du consommateur s’accroît dans ce scénario grâce à la baisse des prix de gros de l’électricité. En outre, le déficit commercial énergétique s’amoindrit en raison de l’élimination des importations nettes d’électricité sur base annuelle. On constate également que la construction d’unités de production centralisées additionnelles en Belgique stimule les créations d’emplois. Par contre, les besoins en investissement sont très importants, les émissions de CO2 sur le territoire belge s’accroissent et l’effacement de la consommation n’apparaît plus comme une option intéressante.

Naturellement, la matérialisation de tous ces bénéfices dépend de facteurs externes : si ceux-ci évoluent, le tableau qui vient d’être brossé pourrait changer et les effets décrits plus haut ne seraient plus valables. Par conséquent, il est essentiel d’observer attentivement le contexte extérieur et, si possible, d’essayer de l’influencer. Il est possible d’agir à deux niveaux : à l’échelle européenne et au niveau des États membres. En ce qui concerne le niveau européen, il conviendrait de peser sur la politique climatique européenne pour tendre vers un contexte proche du scénario Gaz avant Charbon où le prix du carbone est plus élevé. Pour ce qui est du ressort des États membres, les décisions nationales souveraines susceptibles d’avoir un impact considérable sur d’autres États membres devraient être annoncées en temps utile et, de préférence, céder le pas à une intensification de la collaboration régionale telle que préconisée
dans le Paquet Hiver.

 

  PDF & Download

  Auteurs

Danielle Devogelaer (A), Dominique Gusbin (A)
 
A : Auteur, C : Contributeur

Date(s)

22/02/2017

  Type de publication

Others

Please do not visit, its a trap for bots