Indisponibilité nucléaire en novembre (03/10/2018)

Le vendredi 21 septembre 2018, ENGIE, l’exploitant opérationnel des sept réacteurs nucléaires sur le territoire belge, a annoncé que l’unité nucléaire T3 sera à l’arrêt cinq mois de plus que prévu (jusqu’au 1er mars 2019), que l’unité T2 ne sera pas opérationnelle avant début juin 2019 et que l’unité T1 subira un entretien planifié fin octobre. Cette annonce a indubitablement un impact sur le parc électrique belge. Il avait déjà été communiqué précédemment que D1, D2 et D4 seraient également à l’arrêt jusque décembre 2018. Dans la pratique, cela signifie que, durant tout le mois de novembre 2018, seul un des sept réacteurs nucléaires sera en mesure de produire de l’électricité. Vu la part importante de l’énergie nucléaire dans le parc de production d’électricité belge et l’indisponibilité de 85 % de cette capacité durant l’hiver, un suivi minutieux et continu de l’adéquation de l’offre à la demande est nécessaire. D’autant plus qu’une panne totale aurait un énorme coût économique en Belgique.

Lors de l’audition parlementaire du 2 octobre 2018, il a été demandé au Bureau fédéral du Plan de présenter son analyse de la situation. Vous trouverez cette présentation en annexe. 

  Documents associés

None

  Thématiques

  JEL

None

  Mots clés

None

Please do not visit, its a trap for bots