Page Title

Actualités

Tout ce qui fait ou fera l’actualité du BFP est présenté dans cette rubrique : qu’il s’agisse de ses dernières études, des communiqués de presse en relation avec celles-ci, d’articles ou encore l’annonce de ses prochaines publications, workshops, colloques.

Communiqués de presse & articles (18)

2020

  • Près de 30 % de l’emploi en Belgique est lié directement ou indirectement à nos exportations ( 29/01/2020 )

    Les exportations revêtent une grande importance non seulement pour l’emploi dans les entreprises exportatrices, mais également pour l’emploi au niveau des fournisseurs en amont. Dans la réflexion politique, il est donc nécessaire de tenir compte de toute la chaîne de valeur liée aux exportations, ce qui implique de soutenir les entreprises exportatrices dans la recherche de nouveaux marchés mais aussi de renforcer la compétitivité des maillons domestiques de ces chaînes de valeur.


2019

  • Tableaux Entrées-Sorties 2015 ( 20/12/2019 )

    L’Institut des comptes nationaux (ICN) publie ce vendredi 20 décembre 2019, une nouvelle version des tableaux des ressources et des emplois (TRE) pour l’année 2015 ainsi que les tableaux entrées-sorties (TES) qui en sont dérivés, accompagnée des tableaux des ressources et des emplois pour l’année 2016 qui sont établis pour la première fois.


2018

2017

2016

  • L’économie belge : des liens interrégionaux étroits mis en évidence ( 29/04/2016 )

    Cette étude présente les résultats d’analyses basées sur le tableau input-output interrégional de la Belgique pour l’année 2010. Ce tableau a été construit en 2015 par le Bureau fédéral du Plan (BFP), dans le cadre d’une convention conclue avec les autorités statistiques des trois Régions (IBSA, SVR et IWEPS). Ce projet a permis d’estimer, pour la première fois, les flux intrarégionaux et interrégionaux de biens et de services en Belgique, basés davantage sur des données (y compris des données individuelles d’entreprises) et donc moins sur des hypothèses.


2015

  • Les tableaux des ressources et emplois 2010 & Les tableaux entrées-sorties 2010 ( 22/12/2015 )

    L’Institut des comptes nationaux (ICN) publie aujourd’hui, mardi 22 décembre 2015, les chiffres des tableaux des ressources et emplois (TRE) et des tableaux entrées‑sorties (TES) pour l’année 2010. Outre les améliorations d’ordre qualitatif apportées aux comptes nationaux détaillés, les TRE 2010 publiés ce jour tiennent compte de l’harmonisation des codes d’activité économique au sein de l’ICN. Les TES 2010, qui reposent sur les TRE 2010, sont publiés pour la première fois conformément à la méthodologie du SEC 2010.


2013

  • Les tableaux des ressources et emplois 2010 & Les tableaux entrées-sorties 2010 ( 20/12/2013 )

    L'Institut des comptes nationaux (ICN) publie aujourd'hui, vendredi 20 décembre 2013, les chiffres des tableaux des ressources et emplois (TRE) et les tableaux entrées-sorties (TES) pour l'année 2010. Conformément au programme de transmission du SEC 1995 (t+36 mois), les TRE et les TES 2010 ont été transmis à Eurostat.


2011

2010

2009

  • Economic impacts of tax-shifting operations ( 21/12/2009 )

    This study is devoted to the analysis of the main effects on the Belgian economy, for the period 2010-2020, of various forms of tax-shifting aimed at increasing taxes on energy and, simultaneously, decreasing other forms of taxation. All these variants have been simulated using the FPB’s medium-term model for Belgian  economy (HERMES).


2008

2007

  • Qualitative employment multipliers for Belgium, results for 2000 and 2002 ( 10/12/2007 )

    This paper introduces the notion of qualitative employment  multipliers. For each final demand product, a set of  employment multipliers was computed. Each of these  gives the  use of an employment type characterised by  gender, age class, professional status, education level  or labour regime. The paper describes a method for  compiling qualitative employment multipliers and shows  results based on disaggregated employment and input  output data for 2000 and 2002.


2006

  • Le Bureau fédéral du Plan présente ses perspectives économiques 2006-2011 ( 19/05/2006 )

    Dans la foulée de la reprise amorcée au second semestre 2005, la croissance de l’économie belge se confirmerait en 2006 et 2007 pour atteindre en moyenne 2,2 % sur la période de projection. Elle resterait donc supérieure à sa croissance potentielle et à celle de la zone euro, malgré le prix élevé du pétrole et les incertitudes relatives à l’évolution des taux de change.

    Malgré la poursuite de l’érosion de l’emploi dans l’industrie, l’emploi intérieur total, en forte hausse dans les services marchands, augmenterait significativement : de 2006 à 2011, 216 000 emplois devraient être créés. Les effets de la modération salariale et des mesures de subvention à l’emploi, comme par exemple les titres-services, contribuent à cette hausse. L’augmentation de la population active resterait importante sur la période de projection. Cette augmentation est notamment due aux différentes mesures destinées à freiner les départs à la prépension et à la pension ainsi qu’aux effets de l’accroissement tendanciel des taux d’activité (de la population féminine essentiellement). Le chômage n’enregistrerait qu’une baisse limitée.

    Les émissions de gaz à effet de serre devraient légèrement diminuer et se rapprocher des niveaux correspondant aux engagements internationaux pris par la Belgique, toutefois sans les atteindre. Les effets de mesures déjà prises mais pas encore appliquées, conjugués à un éventuel recours aux mécanismes de flexibilité prévus par les accords internationaux, devraient permettre d’atteindre les objectifs fixés.

    Malgré des mesures ponctuelles plus importantes que celles prises en 2005, l’équilibre budgétaire ne serait pas complètement assuré en 2006. Néanmoins, le contrôle budgétaire annoncé pour ce mois de juin devrait permettre de rétablir cet équilibre. En 2007, le déficit s’accentuerait et les objectifs du programme de stabilité ne seraient pas rencontrés. D’importantes mesures correctrices seraient nécessaires pour revenir à l’équilibre.

    La baisse de l’endettement public devrait malgré tout se poursuivre et passerait de 93,9 % du PIB en 2005 à 78 % du PIB en 2011.


2005

  • Le Bureau fédéral du Plan présente ses perspectives économiques 2005-2010 ( 26/05/2005 )

    La forte croissance mondiale en 2004 s'est manifestée dans les principales économies du globe: sur l'ensemble de l'année, les taux de croissance enregistrés ont largement dépassé ceux de 2003, notamment dans la zone euro et aux Etats-Unis. La performance de l'économie mondiale attendue pour 2005 devrait être nettement moindre, surtout dans la zone euro. Pour la période 2006-2010, le scénario retenu postule le retour de l'activité économique dans les différentes zones à un niveau proche du potentiel. La croissance américaine se stabiliserait autour de 3 % par an; la croissance de la zone euro, profitant d’une stabilisation du taux de change et d’une certaine détente des prix pétroliers dans le courant de l’année 2005, connaîtrait un certain rebond qui culminerait en 2007 (2,4 %) avant de revenir à 2 % en fin de période de projection.


2002


Please do not visit, its a trap for bots