Communiqués de presse & articles (11)

2019

2018

2017

2016

  • Afflux de réfugiés : hausse de la croissance démographique à court terme ( 14/03/2016 )

    Le Bureau fédéral du Plan et la Direction générale Statistique ont mis à jour leurs perspectives démographiques. La population augmenterait d’environ 85 000 habitants en 2016 et en 2017. La moitié de cette croissance s’explique par le flux additionnel de réfugiés. Bien qu’étant important, ce niveau d’augmentation de la population n’est pas exceptionnel ; de tels niveaux ont déjà été observés dans un passé récent, notamment entre 2007 et 2011. À long terme, la croissance moyenne de la population entre 2020 et 2060 serait de 40 000 habitants par an (pour 50 000 habitants sur la période 1991-2014).


2015

  • Selon les nouvelles perspectives démographiques, la Belgique compterait 13,1 millions d’habitants et 5,9 millions de ménages en 2060. Soit une hausse de 1,9 million d’habitants et 1,1 million de ménages par rapport à 2014 ( 17/03/2015 )

    Le Bureau fédéral du Plan et la Direction générale Statistique ont mis à jour leurs perspectives démographiques. Par rapport à l’exercice précédent, la croissance attendue de la population a été revue à la baisse à court terme et à la hausse à long terme. Cette révision s’explique en particulier par un enrichissement des hypothèses relatives à l’évolution future des flux migratoires internationaux. Les hypothèses relatives à la fécondité, la mortalité et la migration interne ont  uniquement  été mises à jour sur la base des observations les plus récentes. Sur la base de ces hypothèses, la population du Royaume passe de 11,2 millions en 2014 à 11,4 millions en 2020 (soit +2,5%) et 13,1 millions en 2060 (soit +17%). Suite à une progression relativement plus importante du nombre de ménages de plus petite taille (en particulier les ménages d’une personne et, dans une moindre mesure, les familles monoparentales), le nombre de ménages en Belgique connaît une croissance à long terme plus rapide que celle de la population.


  • A methodology for household projections: the HPROM model (Household PROjection Model) ( 07/01/2015 )

    This Working Paper presents the methodology the Federal Planning Bureau has currently developed to draw up long-term Belgian household projections. This methodology allows detailed projections of the number of households (at the district level) by household type according to living arrangements and not legal situation. Thus, the projections include the different forms of living arrangements, such as cohabitation, single-parent families, single households ("one person"), etc. They also guarantee coherence with the national population projections, which have been published by the Federal Planning Bureau and Statistics Belgium for several years and are based on the so-called component method.


2014

  • A l’horizon 2060, d’après les perspectives démographiques, la Belgique comptera 1,4 million d’habitants supplémentaires et 1 million de ménages supplémentaires ( 18/03/2014 )

    Le Bureau fédéral du Plan et la Direction générale Statistique et Information économique ont mis à jour leurs perspectives démographiques à l’horizon 2060. Sur l’ensemble de la période de projection, l’immigration internationale connaît une évolution à la baisse mais reste le principal facteur de croissance de la population au niveau du Royaume. A court terme, l’immigration issue des pays du sud de l’Union Européenne des 15 resterait affectée par la crise économique et financière. L’impact des mesures prises en 2011 relatives au regroupement familial et aux séjours pour motifs humanitaires et médicaux continuerait à influencer à la baisse l’immigration en particulier issue des pays non européens. Suite à une diminution de leur taille moyenne, le nombre de ménages en Belgique connaît une croissance à long terme plus rapide que celle de la population.


2013

  • La population du Royaume continuera à croître, mais à un rythme revu à la baisse ( 24/05/2013 )

    Le Bureau fédéral du Plan et la Direction générale Statistique et Information économique ont actualisé leurs “Perspectives de population” pour le prochain demi-siècle. La progression de l’espérance de vie, la reprise de la fécondité par rapport au creux des années nonante et un niveau élevé de l’immigration marqueraient l’évolution future des chiffres de la population. Cependant l’ampleur de la reprise de la fécondité et le niveau attendu de l’immigration sont revus à la baisse par rapport à l’édition précédente des “Perspectives de population”.


2011

2008

2002


Please do not visit, its a trap for bots