Page Title

Publications

To promote transparency and provide information, the Federal Planning Bureau regularly publishes the methods and results of its works. The publications are organised in different series, such as Outlooks, Working Papers and Planning Papers. Some reports can be consulted here, along with the Short Term Update newsletters that were published until 2015. You can search our publications by theme, publication type, author and year.

Article [ Article 20120614 - 14/06/2012]

!

The HTML version of the article above usually does not contain all information held in the PDF version. For a full version (including charts and tables), please download the PDF version available in the box 'PDF & download' on the top right side.

Le taux de croissance de l’économie belge devrait s’établir à 0,5% en 2012 et à 1,3% en 2013

Le Bureau fédéral du Plan a revu ses prévisions 2012-2013 pour l’économie belge. Celles-ci seront actualisées en septembre 2012 pour établir le Budget économique qui servira de base à la préparation du budget fédéral 2013.

Dans le contexte de crise que connaît l’Europe, l’activité économique de la zone euro devrait légèrement se contracter cette année (-0,3%) et n’afficher qu’une modeste progression (0,7%) en 2013. Les hypothèses relatives aux cours du pétrole, taux de change et taux d'intérêt sont basées sur les cotations sur les marchés à terme de début juin. Cependant, l'avenir incertain de la Grèce au sein de la zone euro et les difficultés du secteur bancaire espagnol constituent des risques importants pour la stabilité de la zone euro. Une nouvelle vague de méfiance sur les marchés financiers pourrait hypothéquer la reprise progressive de l'économie européenne.

En comparaison avec la version de février du Budget économique, la croissance de l'économie belge en 2012 est revue à la hausse de 0,1% à 0,5%. Cette révision s'explique par une situation de départ plus favorable[1]. Etant donné le niveau de l’indicateur de confiance des consommateurs et des entrepreneurs, l'activité économique devrait se stabiliser au second trimestre. A partir du second semestre 2012, la croissance du PIB devrait progressivement se renforcer dans le sillage de la conjoncture internationale. Au second semestre 2013, la croissance trimestrielle moyenne devrait s'établir à 0,5%, ce qui porterait la croissance annuelle 2013 à 1,3%. Ces chiffres doivent être appréciés en tenant compte des incertitudes importantes qui entourent l’environnement économique international.

L'inflation, mesurée sur base de l'indice national des prix à la consommation, fléchirait de 2,7% en 2012 à 1,6% en 2013. Quant à l'indice santé, il progresserait de 2,6% cette année et de 1,8% l'année prochaine. L’indice pivot pour les traitements de la fonction publique et les allocations sociales (119,62) serait dépassé en décembre 2012.L’indice pivot suivant (122,01) ne serait pas atteint en 2013.

L'emploi devrait progresser de, respectivement, 20.500 et 18.700 unités en 2012 et 2013. Compte tenu de l'évolution de la population active, le nombre de chômeurs (en ce compris les chômeurs complets indemnisés non demandeurs d'emploi) augmenterait de, respectivement, 9.500 et 24.600 unités. En conséquence, le taux de chômage harmonisé (définition Eurostat) passerait de 7,2% en 2011 à 7,6% en 2013.



[1]
La croissance trimestrielle du PIB au second semestre 2011 a été revue à la hausse et la croissance économique au premier trimestre a été plus forte que prévu (0,3% à un trimestre d'intervalle).


  Related documents

None

  Themes

None

  JEL

None

  Keywords

None

Please do not visit, its a trap for bots