Page Title

Publications

Dans un souci de transparence et d’information, le BFP publie régulièrement les méthodes et résultats de ses travaux. Les publications sont organisées en séries, entre autres, les perspectives, les working papers et planning papers. Certains rapports peuvent également être consultés ici, de même que les bulletins du Short Term Update publiés jusqu’en 2015. Une recherche par thématique, type de publication, auteur et année vous est proposée.

Updating the 2010 Belgian interregional supply and use table - Towards a version compatible with ESA 2010 [WP 10-19]

Le présent WP décrit la méthodologie suivie pour rendre les tableaux des ressources et des emplois (TRE) interrégionaux de 2010 compatibles avec les règles du système européen des comptes 2010 (SEC 2010) et présente les résultats au niveau macro. Les tableaux TRE interrégionaux décrivent, pour les trois régions et chaque branche et produit, les flux intra- et interrégionaux liés à la production, la consommation intermédiaire, les dépenses de consommation finale, les investissements et les exportations.

Le présent Working Paper décrit la méthode utilisée pour actualiser l’ISUT (Interregional Supply and Use Table – tableaux interrégionaux des ressources et des emplois) belge de 2010 et présente les résultats sous une forme agrégée. L’ISUT belge se compose tout d’abord de trois tableaux régionaux de production.Leurs lignes correspondent aux produits, et leurs colonnes aux branches d’activité. Le deuxième élément de l’ISUT belge est le tableau interrégional des emplois. Les colonnes de ce tableau montrent les emplois intermédiaires par région et branche de destination ainsi que les emplois finaux par région de destination. Les lignes du tableau montrent les produits en indiquant leur origine, c’est-à-dire la région de production pour la partie domestique et les importations.

L’ancien ISUT de 2010, qui correspond au SUT national de 2010 calculé en 2013 conformément aux règles SEC 95 / SCN 93, est transformé en une nouvelle version correspondant au SUT national de 2010 calculé en 2015 conformément aux règles SEC 2010 / SCN 2008. Les deux ISUT sont cohérents avec les totaux des comptes régionaux pour la production, la demande intermédiaire, la demande finale et la valeur ajoutée qui correspondent aux SUT nationaux susmentionnés.

L’ISUT choisi comme point de départ pour l’actualisation – et donc également le nouvel ISUT – est exprimé en prix de base. Cela signifie que les marges de commerce et les impôts nets des subventions sur les produits (par ex. les droits d’accises) ont été déduits des produits qu’ils grèvent et transférés soit à une ligne de service commercial soit à une ligne d’impôt/de subvention. Ce choix a permis de pleinement respecter le nouveau SUT national aux prix de base, et pas uniquement (comme c’était le cas de l’ancien ISUT) le SUT national aux prix d’acquisition.

L’actualisation de l’ISUT aux prix de base a nécessité une série d’adaptations spécifiques et automatiques. Les adaptations spécifiques ont permis de tenir partiellement compte de plusieurs changements importants apportés aux règles du SEC et aux comptes nationaux belges. Parmi les changements apportés aux règles du SEC, citons le traitement différent de la R&D et du travail à façon international. Les changements apportés aux comptes nationaux belges sont notamment la révision de l’attribution des codes NACE et des améliorations spécifiques au niveau des produits ou des branches.

Mais la plupart des différences entre les SUT initiaux et les nouveaux SUT, tant en termes de nombre de cellules qu’en termes de montants en euros, ont été résolues automatiquement. Pour adapter automatiquement les trois tableaux régionaux des ressources, une procédure RAS a été appliquée en utilisant les éléments du tableau de production national comme totaux des produits par branche et la production des comptes régionaux comme totaux des branches par région.

Le processus d’adaptation automatique du tableau interrégional des emplois aux prix de base a consisté en deux séries d’algorithmes RAS, la première visant à déterminer la région de destination de la production domestique et des importations et la seconde destinée à déterminer la région d’origine de la production domestique.

Tant le tableau des emplois de la production domestique que le tableau des emplois des importations ont été actualisés. La somme des tableaux des emplois des importations qui en résultent pour les trois régions belges donne le nouveau tableau national des emplois des importations.

Toutefois, à l’instar de la version du SUT interrégional de 2010 calculé sur base du SEC 95, les totaux des branches dans le tableau des emplois des importations ne sont pas identiques aux totaux des importations par branche dans les comptes régionaux. Cela n’est pas nécessaire parce que ces derniers englobent toutes les importations de biens par une région, y compris celles qui sont de nouveau vendues pour être utilisées dans l’une des autres régions. Par contre, un tableau des emplois des importations n’affecte des biens qu’à la région et à la branche qui les utilise.

Ces tableaux peuvent être obtenus à des fins d’analyse auprès du BFP, en adressant une demande à io@plan.be.

  Documents associés

None

  PDF & Download

  Auteurs


 
A : Auteur, C : Contributeur

Date(s)

  Type de publication

Planning & Working Papers

Please do not visit, its a trap for bots