Page Title

Publications

Dans un souci de transparence et d’information, le BFP publie régulièrement les méthodes et résultats de ses travaux. Les publications sont organisées en séries, entre autres, les perspectives, les working papers et planning papers. Certains rapports peuvent également être consultés ici, de même que les bulletins du Short Term Update publiés jusqu’en 2015. Une recherche par thématique, type de publication, auteur et année vous est proposée.

Documents (43)

2010

  • The PLANET model - Methodological Report: The Car Stock Module 25/02/2010

    Le module stock de véhicules calcule la taille et la composition du stock de voitures. Il fournit une description détaillée du stock de voitures pour chaque année, par type de véhicule, par âge et selon la technologie du véhicule. Le stock de véhicules est construit à un niveau de détail permettant l’estimation des émissions des transports. L'intégration du module stock de voitures dans PLANET permettra de mieux rendre compte l'impact d'un changement dans les taxes fixes et variables imposées aux véhicules. Parmi ces impacts, les effets sur l'environnement sont particulièrement intéressants.

    Working Paper 02-10  Publication(en),

2009

  • Les comptes satellites des transports et les externalités 20/12/2009

    Les comptes satellites des transports (CST) présentent la dépense totale pour le transport en Belgique en 2000. Les CST apportent un complément d’information au cadre central de la comptabilité nationale pour les activités de transport, qui y sont partiellement représentées. Les transports génèrent des externalités qui ne sont pas comptabilisées dans la dépense totale telle que définie dans les comptes satellites. Le présent document fournit une estimation des coûts externes des transports pour les différents modes et propose une analyse conjointe des externalités et des principaux résultats des CST pour l’année 2000. Cette analyse montre l’importance des dépenses et des coûts externes générés par les transports, en particulier par le mode routier. Les coûts externes estimés sont les coûts de la pollution de l’air, du changement climatique, des accidents, du bruit et de la congestion. 

    Working Paper 15-09  Publication(fr),

  • Analyse de l’impact de différents schémas théoriques d’une taxe routière en Belgique 18/12/2009

    Ce document présente différentes politiques de prix et analyse leurs effets sur le transport, l'environnement et le bien-être de la société à l'aide du modèle PLANET. L'internalisation des coûts externes permet d'ameliorer nettement le bien-être mais est difficile à mettre en oeuvre à court terme. Afin d'ameliorer le bien-être, la taxation routière imposée exclusivement sur les camions doit se faire en différenciant le niveau de la taxation selon la période du déplacement. L'extension de la taxe routière aux camionnettes permet d'améliorer le bien-être, en évitant le transfert d'une partie du transport de marchandises des camions vers les camionnettes. La généralisation de la taxe routière à l'ensemble des véhicules routiers (camions, camionnettes et voitures personnelles) améliore fortement le bien-être, la congestion et la vitesse moyenne sur la route. Toutefois, elle provoque une très forte hausse de la demande de transport pour le rail et le BTM (Bus-Tram-Métro), difficilement soutenable étant donné les infrastructures existantes. La généralisation de la taxe routière à l'ensemble des véhicules combinée à la suppression des subsides pour les transports publics permet d'éviter les problèmes potentiels de gestion du trafic ferroviaire et en BTM.

    Working Paper 14-09  Publication(fr),

  • Vervoeremissies - Historische evolutie en vooruitzichten 15/07/2009

    Dans un premier temps, ce rapport décrit l'évolution historique des émissions de gaz à effet de serre (CO2, N2O et CH4) et de polluants atmosphériques (NMVOC, CO, NOX, PM et SO2) causées par le transport sur base des chiffres officiels. Les résultats indiquent que le transport joue un rôle important dans l'évolution des émissions en Belgique. Ensuite, ce rapport compare les perspectives des émissions causées par le transport durant la période 2005-2030 (selon le scénario de référence du modèle PLANET) à trois autres scénarios de référence. Sur base d'une analyse de décomposition de l'évolution des émissions, les principaux facteurs explicatifs sont quantifiés et les différences entre les scénarios sont expliquées. Enfin, ce rapport confronte les perspectives d'émissions aux les résultats historiques.

    Working Paper 08-09  Publicatie(nl),

  • Perspectives à long terme de l’évolution des transports en Belgique : projection de référence 25/02/2009

    L'efficacité du système de transport revêt une importance essentielle pour le développement économique de la Belgique. Toutefois, il apparaît aujourd'hui clairement que les transports ne contribuent pas seulement de façon positive à la prospérité économique, mais qu'ils entraînent aussi un certain nombre d'effets négatifs, comme en témoignent notamment les nombreux embouteillages et accidents de la route et la mauvaise qualité de l'air. Régulièrement, des politiques sont proposées afin de faire face à ces problèmes. L'objectif de ce rapport est de livrer un certain nombre d'éléments susceptibles de fonder une politique des transports, et ce, en donnant un aperçu des perspectives du transport dans notre pays. L'exercice a pour objectif d'élaborer des perspectives à long terme, ce qui implique de se concentrer sur les déterminants des tendances à long terme et moins sur les évolutions conjoncturelles. L'horizon de temps de cet exercice de prospective a été fixé à 2030. L'exercice laisse apparaître que pour certains indicateurs, l'évolution n'est pas aussi négative que ce que l'on imagine souvent mais que pour d'autres, le tableau est plus sombre.

    Planning Paper 107  Publication(fr), Publicatie(nl),

2008

  • Analyse des dépenses et recettes publiques de transport 26/11/2008

    Cette étude reprend et réorganise les résultats des comptes satellites des transports (CST) publiés récemment afin de fournir une première estimation des dépenses et des recettes des administrations publiques liées aux activités de transport en 1995 et 2000. A partir de ces informations, la possibilité d’estimer les transferts publics nets vers les différents modes de transport a été analysée.

    Working Paper 20-08  Publication(fr),

  • Comptes satellites des transports en 2000 - Activités de support à la politique fédérale de mobilité et transport 30/09/2008

    Les comptes satellites des transports (CST) présentent la dépense totale de transport pour la Belgique en 2000. Les CST apportent un complément d’information au cadre central de la comptabilité nationale pour les activités de transport, qui y sont partiellement représentées. Pour ce faire, ils comptabilisent notamment les dépenses de transport pour compte propre, particulièrement importantes pour le mode routier. Ils fournissent également une estimation des dépenses des administrations pour l’activité transport (entretiens et investissements en infrastructures, polices des transports, subsides,...). Par ailleurs, les CST évaluent les taxes et redevances qui sont liées aux transports et qui génèrent des recettes publiques.

    Planning Paper 106  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Perspectives à long terme du transport en Belgique : Scénario de référence et deux scénarios alternatifs 30/06/2008

    Ce document esquisse l’évolution à long terme du transport en Belgique en cas de politique inchangée. Ce scénario de référence montre que les coûts de la congestion des transports vont augmenter sensiblement et que la politique en la matière doit être modifiée. La note présente ensuite les avantages et les inconvénients possibles d’un certain nombre d’options politiques qui sont souvent proposées afin de résoudre les problèmes de transport. La première option envisagée est basée sur l’internalisation des coûts externes des transports par le biais d’une tarification adaptée des différents moyens de transport. La seconde option envisagée vise à rendre les moyens de transport « durables » plus attrayants en augmentant leur rapidité. Le choix de ces deux options a été fait en collaboration avec le SPF Mobilité et Transports

    Working Paper 12-08  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • The PLANET Model: Methodological Report 16/05/2008

    The PLANET model is a model of the Belgian Federal PLANning Bureau that models the relationship between the Economy and Transport. Its aim is to produce: (i) medium- and long-term projections of transport demand in Belg ium, both for passenger and freight transport; (ii) simulations of the effects of transport policy measures; (iii) cost-benefit analyses of transport policy measures. The methodological report describes the main features of the PLANET model.

    Working Paper 10-08  Publication(en),

2006

  • Network Industry Reform in Belgium: Macroeconometric versus General-Equilibrium Analyses 30/09/2006

    In network industries the market reform that is being pursued by national and supranational authorities should lead to an improvement of efficiency, which spills over into a beneficial macroeconomic impact. This paper presents two alternative simulations of the potential impact in Belgium. These simulations give very different outcomes, but are still complementary. A macroeconometric approach seems to be more realistic in the short and mid term because it has been built up from observed behavioural relationships. A general-equilibrium approach gives rise to drawing some lessons about the conditions that make the impact more pronounced in the long term.

    Working Paper 10-06  Publication(en),

2005

  • Hervorming van de spoorwegsector in België. Lessen uit Groot-Brittannië, Duitsland en Zweden. 01/06/2005

    Cette note présente une étude consacrée au benchmarking international des réformes de marché dans le secteur des chemins de fer. Trois industries de réseau (électricité, chemins de fer et postes) ont fait l’objet d’un benchmarking, lequel doit permettre de tirer des enseignements, lorsque possible, pour la réforme des secteurs concernés en Belgique. Ces réformes sont la conséquence d'une volonté européenne de créer un marché intérieur caractérisé par la concurrence la plus libre possible. Elles procèdent également de la conviction selon laquelle la libre concurrence peut, mieux que les interventions de l'Etat, créer les conditions d'un marché efficace. Dans le secteur européen du rail, les réformes de marché s’appuient sur neuf directives qui ont été promulguées entre 1991 et 2004. Certains pays sont même allés plus loin que les prescriptions européennes, et le Royaume-Uni, la Suède et l’Allemagne devancent clairement d’autres pays membres. Ces trois pays obtiennent les scores les plus élevés au niveau de l’indice européen de libéralisation du rail.

    Working Paper 10-05  Publicatie(nl),

  • Hervorming van netwerkindustrieën: theoretisch kader 01/06/2005

    Les industries de réseau présentent des caractéristiques susceptibles d’empêcher un fonctionnement optimal du marché. Les infrastructures en constituent l’exemple le plus patent : elles requièrent des investissements qui peuvent être tellement lourds que la coexistence de plusieurs réseaux concurrents n’est pas toujours possible. L’infrastructure confère alors une position monopolistique, avec les conséquences économiques qui en découlent. Un autre exemple a trait à la présence d’externalités : les acteurs du marché ne prennent pas nécessairement en compte dans leurs décisions certaines propriétés de réseau, de sorte que les prix et quantités produites peuvent s’avérer non optimaux sur le plan du bien-être général. Or, les industries de réseau produisent des services d’intérêt général. Il importe donc de garantir l’accessibilité à ces services, tant au niveau des prix que de la disponibilité de l’offre, et d’assurer que ces services soient produits dans les meilleures conditions d’efficacité. Par conséquent, il est souhaitable que les industries de réseau fassent l’objet d’une certaine forme de régulation.

    Working Paper 08-05  Publicatie(nl),

  • Réforme de marché dans les industries de réseau en Belgique 01/06/2005

    Une réforme des industries de réseau est en cours depuis les années 1990 dans les États membres de l’Union européenne, en partie à l’initiative des États membres eux-mêmes, en partie à l’initiative de la Commission européenne. Elle a pour objet, d’une part, d’encourager une concurrence effective par la réalisation du marché unique, et d’autre part, de renforcer l’efficacité économique. Avant cette réforme, les industries de réseau jouissaient pour la plupart d’un monopole légal au niveau national et étaient souvent aussi des entreprises publiques. Comme les industries de réseau jouent un rôle économique et social essentiel, une telle structure permettait de garantir aux pouvoirs publics un droit de regard sur leur fonctionnement. Toutefois, elle comportait aussi un grand risque d’inefficacité. Par ailleurs, la persistance de monopoles nationaux est contraire à l’esprit du marché unique européen, dans lequel les entreprises sont libres de pénétrer sur les marchés des autres États membres. La réforme est principalement destinée à autoriser la concurrence et à réglementer l’accès à l’infrastructure. Dans plusieurs cas, elle s’accompagne d’une privatisation.

    La présente étude analyse, pour la Belgique, les conséquences des réformes des secteurs de l’électricité, du gaz, des télécommunications, des chemins de fer et des postes. Il ressort de l’analyse que la réforme a une incidence économique essentiellement favorable.

    Planning Paper 98  Publication(fr), Publicatie(nl),

2003

  • STU 03-03 : Special Topic - Belgian transport outlook to 2010 17/10/2003

    Both confidence indicators and some hard data now suggest that economic activity in the euro area should register a moderate recovery during the last part of 2003. Even if risks are still present, they are more balanced than a few months ago.

    During the last few months, confidence is rising again in Belgium. GDP growth is forecast to pick up slightly in the second half of the year, and amount to 0.9% in 2003. With a far less dynamic pace than was seen during the previous cyclical recoveries in 1996 and 1999, annual average GDP growth should amount to 1.8% next year.

    This year, as a result of the stronger euro and the weakness of the euro area economy, net exports should make a very negative contribution towards economic growth (-0.9%). Real GDP growth should be exclusively driven by domestic demand (1.8%) as a result of the cutback in personal income tax rates and the improvement of business profitability. Next year, domestic demand should grow at the same pace as this year, but GDP growth should be more balanced.

    A gradual improvement in domestic employment is not expected to take place until the last quarter of 2003. In response to this slowly improving labour market situation in 2004, the household savings rate should not begin to decrease until the second half of 2004. Next year, CPI inflation should be by 1.4%, as compared with 1.6% this year. This fall is inspired by the past appreciation of the euro and the moderate development of unit labour costs.

    Short Term Update 03-03  Publication(en),

  • Network industries in Belgium - Economic significance and reform 31/01/2003

    Network industries are industries whose activity involves conveying people, products or information from one place to the other via some kind of physical network. They include transport networks, information networks and utility networks. Network industries basically consist of three types of activity: upstream activities involving the production of core products such as equipment and means of transport; infrastructure activities involving the construction, maintenance and operation of the physical network; downstream activities involving the delivery of network services to final consumers. Network industries have specific characteristics from an economic point of view. Three of these are particularly notable, the last one also from a social perspective.

    Working Paper 01-03  Publication(en),

2002

  • Geographical Agglomeration: the Case of Belgian Manufacturing Industry 30/12/2002

    The aim of this working paper is to carry out a descriptive analysis of the geographical concentration of the manufacturing sector in Belgium, from which geographical agglomeration of sectors of activity is analyzed at a fine industrial level, i.e. NACEBEL 4-digit industries.

    Working Paper 14-02  Publication(en),

 2 de 2 
Please do not visit, its a trap for bots