L'institution

Notre mission

Le BFP est un institut public indépendant de prévision, de recherche et d’analyse des politiques publiques. Sa mission première est d’offrir une aide à la décision et, à ce titre, son expertise est mise à la disposition du gouvernement, du Parlement, des interlocuteurs sociaux ainsi que des institutions nationales et internationales.  Il réalise des études et des prévisions  sur des questions de politique économique, sociale, environnementale et examine leur intégration dans une perspective de développement durable.

Champs d’action

Des prévisions

  • des prévisions économiques à court terme utilisées par le gouvernement fédéral pour élaborer son budget ;
  • des perspectives de l’économie belge sur un horizon de cinq ans. Ces perspectives analysent, notamment, l’avenir des grands secteurs d’activité, de l’emploi et des finances publiques ;
  • des études prospectives à long terme décrivant l'évolution démographique de notre société et évaluant les conséquences financières du vieillissement de la population ;
  • des projections de consommation et de production d’énergie à moyen et long terme, ainsi que des émissions de gaz à effet de serre ;
  • des projections à long terme de la demande de transport de personnes et de marchandises. 

Des analyses

  • des analyses ex post et ex ante des effets économiques et sociaux de politiques comme les réformes des pensions, de chocs comme la hausse des prix du pétrole ou de tendances macroéconomiques ou structurelles comme l’accélération du progrès technologique ;
  • des évaluations des impacts de la politique européenne en matière d’énergie et de climat sur le système énergétique et l’économie belge ;
  • des analyses ex post des enjeux, des politiques et des stratégies de développement durable ;
  • des scénarios de développement durable alternatifs pour atteindre les objectifs fixés dans la vision à long terme arrêtée par le gouvernement fédéral en 2013.

Des recherches

  • des indicateurs économiques, sociaux et environnementaux ainsi que des descriptions statistiques de l'économie belge comme les tableaux d’échanges intersectoriels et les comptes environnementaux ou les indicateurs de mobilité et transports; 
  • des outils d’aide à la décision en support à la politique de mobilité et transport ; 
  • une liste et un tableau stratégique d’indicateurs de développement durable ; 
  • des recherches sur des thèmes d’actualité en association avec des institutions de recherche belges et étrangères, ainsi que des contributions aux travaux des organismes internationaux, en particulier la Commission européenne, l’OCDE, le FMI et l’ONU.

Pour qui ?

La plupart des travaux réalisés par le BFP sont définis par des dispositions légales. D’autres font suite à des demandes émanant du gouvernement, des partenaires sociaux et du parlement. Le BFP peut aussi mener des projets de sa propre initiative, dans le cadre de contrats de recherche ou conventions conclus avec des tiers. Il publie les résultats de ses études, veille à en assurer une plus large diffusion et contribue ainsi au débat démocratique. 

Comment ?

Le BFP suit en toutes circonstances une approche caractérisée par l’indépendance, la transparence et le souci de l'intérêt général. Il se fonde sur des données de qualité, des méthodes scientifiques et la validation empirique des analyses.

Un peu d’histoire

Le Bureau fédéral du Plan trouve son origine dans le Bureau de programmation économique, créé le 14 octobre 1959. Celui-ci avait pour mission d’élaborer le cadre de la politique économique, jusqu’alors absente, en soumettant des propositions au Comité ministériel de coordination économique et sociale. En 1970, le Bureau de programmation devient le Bureau du Plan, conformément à la loi du 15 juillet de la même année. Les programmes économiques font place à des plans économiques, caractérisés par une approche plus formelle et comprenant des volets régionaux. À partir de 1980, la planification économique n’étant plus de mise, le Bureau du Plan abandonne cette approche mais pas son nom. Dorénavant, il est chargé d’élaborer des projections économiques et de mener des études dans les domaines socioéconomique et environnemental. En 1994, dans le sillage de la réforme de l’État belge, le Bureau du Plan devient le Bureau fédéral du Plan. 

 

 Documents associés

Organisation

Structure

Le BFP est dirigé par le Commissaire au Plan, Philippe Donnay, assisté par le Commissaire-adjoint, Jan Verschooten.

Les activités de recherche du BFP sont menées au sein de deux départements : la Direction générale et la Direction sectorielle. Par ailleurs, des activités d’encadrement sont réalisées par les Services généraux.

La direction générale

Responsable de la direction : Michel Englert - Adjoints : Marie-Jeanne Festjens et Igor Lebrun

La Direction générale prend en charge les études qui nécessitent une approche à caractère global, centrée sur les cohérences macroéconomiques.

Elle compte 5 équipes, dont les domaines d'activité sont les suivants:

 Prévisions à court terme et conjoncture

Coordinateur : Filip Vanhorebeek

L’équipe élabore des prévisions macroéconomiques à court terme à l’intention du gouvernement fédéral dans le cadre de la préparation du budget fédéral (juin et septembre) et du contrôle budgétaire (février). Ces prévisions (également appelées ‘budget économique’) sont établies sous la responsabilité de l’Institut des Comptes Nationaux. En outre, l’équipe analyse la conjoncture belge et internationale, établit  des prévisions mensuelles d’inflation et développe des indicateurs avancés.

Thématiques associées

 Perspectives et analyses macroéconomiques à moyen terme

Coordinateur : Francis Bossier

Les études ont un caractère macroéconomique et macrosectoriel et comportent une importante dimension énergétique et environnementale. Elles sont menées sur un horizon variant de 4 à 6 ans, voire 10 ans. Elles concernent tant l’élaboration de projections au niveau régional, national ou international que la réalisation d’analyses en variantes destinées à mesurer l’impact de chocs exogènes ou de mesures de politique économique.

Thématiques associées

 Marché du travail

Coordinateur : Luc Masure

Les analyses sont principalement orientées vers la prévision à court terme et les projections à moyen et long terme, comme les évaluations des mesures ou des réformes du marché du travail telles que les réductions de cotisations sociales ou les subventions salariales. Elles sont réalisées à partir d’un examen approfondi des évolutions en cours et en recourant à des bases de données particulièrement détaillées.

Thématiques associées

 Finances publiques

Coordinateur : Michel Saintrain

Le travail de l’équipe porte, notamment, sur l’analyse des comptes et budgets des différents niveaux de pouvoir, l’analyse des interactions financières entre les niveaux de pouvoir, la réalisation de projections de finances publiques détaillées et l’étude des tendances structurelles en matière de politique budgétaire et d’endettement public. Dans le cadre de la participation du BFP à l’Institut des Comptes nationaux, l’équipe contribue à l’élaboration du compte des administrations publiques dans la comptabilité nationale. Elle réalise, par ailleurs, une désagrégation du compte des Communautés et Régions des comptes nationaux. L’équipe effectue également des études thématiques, comme par exemple en matière d’emploi public.

Thématiques associées

 Protection sociale, démographie et prospective

Coordinatrice : Saskia Weemaes

Les études sont axées sur les perspectives d’avenir de la protection sociale, tant d’un point de vue budgétaire que social : estimation du coût budgétaire du vieillissement, calcul des indicateurs sociaux (pauvreté, inégalité), estimation de l’impact de réformes et simulation des scénarios alternatifs de politiques économiques et sociales. Les perspectives de population, qui sont élaborées annuellement en collaboration avec la DGSIE, servent de base à la plupart de ces travaux. 

Thématiques associées

La direction sectorielle

Responsable de la direction : Joost Verlinden - Adjoints : Nadine Gouzée et Bart Hertveldt

Les problèmes avec un contenu sectoriel, structurel et économique sont étudiés au sein de la Direction sectorielle. Depuis 1997, le développement durable est également une des problématiques traitées.

 Etudes structurelles

Coordinatrice : Chantal Kegels

Mieux comprendre les évolutions structurelles de l’économie belge, son insertion dans l’Union euro-péenne et dans le monde est important pour identifier les facteurs clés de la croissance à long terme. Les études structurelles examinent notamment l’évolution sectorielle de la productivité et de ses déterminants : la technologie et l’accumulation du capital ; l’innovation et le progrès technique ; l’entreprenariat et le fonctionnement des marchés. Elles s’attachent aussi à analyser les effets des régulations belges et européennes, du commerce international et de la mondialisation sur les conditions de croissance de l’économie à long terme.

Thématiques associées

 Comptes et analyses sectoriels et environnementaux

Coordinateur et Adjoint au Responsable de la Direction sectorielle  : Bart Hertveldt 

Les tableaux entrées-sorties, les comptes économiques de l’environnement et d’autres comptes satellites des comptes nationaux sont construits à des fins d’analyses sectorielles et intersectorielles

Thématiques associées

Energie et transport

Coordinatrice : Dominique Gusbin

Outre l’élaboration de perspectives énergétiques pour la Belgique, l’équipe effectue des analyses et étudie des questions particulières qui peuvent être regroupées en quatre thèmes: les secteurs du gaz naturel et de l’électricité, le mix énergétique, les prix énergétiques ainsi que l’énergie et le développement durable. Dans le domaine des transports, les travaux de l’équipe englobent la construction et l’exploitation d’une banque de données d’indicateurs de mobilité et de transport, le développement et l’utilisation d’un modèle de projection de la demande de transport en Belgique permettant d’analyser l’évolution des transports et l’impact des politiques et l’élaboration de comptes satellites de transport pour la Belgique.

Thématiques associées

Task Force Développement Durable

En charge des projets de développement durable, Adjointe au Responsable de la Direction sectorielle  : Nadine Gouzée

La Task force est chargée d’évaluer la situation existante et la politique menée en matière de développement durable. Elle élabore des scénarios de développement durable alternatifs pour atteindre les objectifs fixés dans la vision  à long terme arrêtée par le gouvernement fédéral en 2013. Ces travaux sont réalisés dans le cadre de la loi du 5 mai 1997 relative à la coordination de la politique fédérale de développement durable et permettent de publier régulièrement les Rapports fédéraux sur le développement durable.

Thématiques associées

Les services généraux

Responsable : Jan Verschooten

Les services généraux prennent en charge les tâches dites de soutien. Ils sont composés de différentes cellules: la cellule informatique, la cellule traduction, la cellule ressources humaines, la cellule communication & publication et la cellule budget & comptabilité.

 

Partenaires

Le BFP est en contact étroit avec les principaux organismes régionaux, nationaux et internationaux d’information et d’analyse économique. Il est également amené à être en contact avec tous les organismes compétents pour les thèmes qu’il étudie (SPF Mobilité et Transports, SPF Sécurité sociale, etc.).

C’est ainsi que le BFP siège régulièrement dans les comités :

  • d'organismes internationaux, tels que l'ONU-CSD, l’OCDE et l'Union européenne; 
  • au niveau national : du Conseil Central de l'Économie, du Conseil National du Travail, du Conseil Supérieur de la Statistique (CSS), du Conseil Supérieur des Finances, et du Conseil Supérieur de l'Emploi. 

Le BFP noue des contacts étroits avec les milieux scientifiques, notamment par :

  • la participation fréquente de ses membres à des activités d’enseignement et à des programmes de recherche; 
  • la collaboration des équipes du BFP avec différentes universités dans des projets de recherche communs nationaux, régionaux et européens; 
  • l'accueil de stagiaires universitaires de haut niveau; 
  • le recours à des experts. 

 

Réseaux

Le BFP participe  à une série de groupes de travail ou de réseaux tels que : AIECE, ENEPRI, EU KLEMS, HERMREG, NEMESIS et SIMPATIC.

  • AIECE : Association of European Conjuncture Institutes
  • ENEPRI : European Network of Economic Policy Research Institutes
  • EU KLEMS : Productivity in the European Union
  • HERMREG : modèle multirégional et multisectoriel
  • NEMESIS : New Econometric Model for Environment and Strategies Implementation for Sustainable Development
  • SIMPATIC : Social Impact Policy Analysis of Technological Innovation Challenges
Please do not visit, its a trap for bots