Page Title

Accueil

Le Bureau fédéral du Plan (BFP) est un organisme d'intérêt public. Il réalise des études et des prévisions sur des questions de politique économique, sociale, environnementale et leur intégration dans une perspective de développement durable. A cette fin, le BFP rassemble et analyse des données, explore les évolutions plausibles, identifie des alternatives, évalue les conséquences des politiques et formule des propositions. Son expertise scientifique est mise à la disposition du gouvernement, du Parlement, des interlocuteurs sociaux ainsi que des institutions nationales et internationales. Le BFP assure à ses travaux une large diffusion. Les résultats de ses recherches sont portés à la connaissance de la collectivité et contribuent au débat démocratique.

Actualités

  • Indice des prix à la consommation et prévisions de l'inflation (06/12/2016)

    L'évolution mensuelle de l'indice des prix à la consommation et de l'indice "santé", qui sert entre autres au calcul de l'indexation des salaires, allocations sociales et loyers.

  • Projection jusqu’en 2030 de la population exposée à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale en Belgique (28/11/2016)

    Le Bureau fédéral du Plan publie aujourd’hui pour la première fois une projection, à politique inchangée, de la population exposée à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale en Belgique à l’horizon 2030. Cette projection est une première en Belgique. Elle vise à contribuer au processus de monitoring des objectifs de réduction de la pauvreté que la Belgique s’est engagée à atteindre. Les résultats de la projection élaborée sur la base des informations disponibles jusqu’en juillet 2016 montrent que la baisse constatée n’est pas suffisante pour atteindre les objectifs fixés.

  • La croissance de l’économie belge fléchirait quelque peu, de 1,4% en 2016 à 1,2% en 2017 (08/09/2016)

    Conformément à la loi du 21 décembre 1994, l’Institut des comptes nationaux a communiqué les chiffres du budget économique au ministre de l’Économie. Ces prévisions macroéconomiques sont réalisées dans le cadre de la préparation du budget fédéral pour l'année 2017.

  • Offres d'emploi (25/07/2016)

    Le Bureau fédéral du Plan recrute 5 experts dans les domaines de l’économie des transports, de l'économie de l'environnement et de l’informatique.

  • Comité d’Etude sur le Vieillissement - Rapport annuel (13/07/2016)

    Le Comité d’étude sur le vieillissement (CEV) a été créé dans le cadre de la loi du 5 septembre 2001 portant garantie d’une réduction continue de la dette publique et création d’un Fonds de vieillissement. Le rapport annuel du CEV étudie les conséquences budgétaires ainsi que la soutenabilité sociale du vieillissement à long terme.

  • Perspectives économiques régionales 2016-2021 (08/07/2016)

    Le Bureau fédéral du Plan (BFP), l’Institut Bruxellois de Statistique et d’Analyse (IBSA), le Studiedienst van de Vlaamse Regering (SVR) et l'Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS) présentent, ce 8 juillet 2016, les résultats des nouvelles perspectives économiques régionales 2016-2021.

  • Recrutement d’un expert (H/F) spécialisé en économie de l’environnement dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée (04/07/2016)

    Dans le cadre de ses activités en matière de comptes économiques de l’environnement, le Bureau fédéral du Plan recrute un expert pour un contrat à durée indéterminée. Il/elle sera chargé des tâches suivantes :

    • Élaborer et mettre à jour les comptes économiques de l’environnement pour la Belgique ;
    • Réaliser des analyses à partir de ces comptes ;
    • Rédiger des rapports sur les travaux menés.
  • Progrès vers les objectifs de développement durable de l’ONU, Bilan 2016 (29/06/2016)

    Le Bureau fédéral du Plan publie aujourd’hui le Bilan 2016 des indicateurs de développement durable. Ce bilan propose un premier suivi de la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable (Sustainable development goals – SDG) adoptés par l’ONU en septembre 2015, sur la base d’un ensemble préliminaire de 31 indicateurs. Ce bilan montre que dans de nombreux domaines, des efforts supplémentaires sont nécessaires pour atteindre les objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

  • La contribution des jeunes entreprises à l’emploi et à la productivité en Belgique (24/06/2016)

    Le Bureau fédéral du Plan participe à un certain nombre de projets coordonnés par l’OCDE dans lesquels, sur base des données d’entreprise, la dynamique de l’emploi et de la productivité au niveau des branches d’activité est comparée entre pays. Ces projets mettent en lumière le rôle des jeunes entreprises et la diminution structurelle de l’entrée de nouvelles entreprises. Étant donné l’importance des jeunes entreprises, cette diminution peut expliquer une partie du ralentissement du taux de croissance de la productivité dans les pays de l’OCDE.

Accès rapide

Indice des prix à la consommation & prévisions de l'inflation

L'évolution mensuelle de l'indice des prix à la consommation et de l'indice "santé", qui sert entre autres au calcul de l'indexation des salaires, allocations sociales et loyers. (Dernière mise à jour : 06/12/2016)

Indicateurs

Pour évaluer l’état actuel de l’économie belge, le BFP met à jour régulièrement une série d’indicateurs. Ces indicateurs portent sur la situation macroéconomique des économies de la Belgique, ses trois pays limitrophes et la zone euro ainsi que le secteur des transports.(Dernière mise à jour : 09/12/2016)

  • La population à risque de pauvreté ou d’exclusion sociale en Belgique - Projection jusqu’en 2030 (28/11/2016)

    Ce Working Paper présente, sur la base des informations disponibles jusqu’en juillet 2016, une projection, à politique inchangée jusqu'en 2030, de la population exposée à un risque de pauvreté ou d’exclusion sociale en Belgique, telle que définie dans le cadre de la stratégie Europe 2020. Cette population devrait avoisiner 2,232 millions de personnes en 2018, ce qui représente 418 000 personnes de plus que l’objectif de la stratégie Europe 2020. À l’horizon 2030, la part de cette population dans la population totale baisserait jusqu’à 16,1 %, mais dépasserait encore de 5,6 points de pourcentage l’objectif qui découlerait du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies.

  • Objectifs sociaux et environnementaux dans le cadre de la transition vers une société bas carbone - Document de travail faisant partie du projet de recherche SUSPENS (16/11/2016)

    Le présent document constitue la contribution du Bureau fédéral du Plan à la table ronde avec la Commission interdépartementale du développement durable du 11/2/2016 dans le cadre de la tâche 1.3 du projet de recherche SUSPENS. Il donne une brève description de la politique climatique et sociale en Belgique. L’accent est mis sur les objectifs politiques souscrits par le gouvernement belge et la mesure dans laquelle ils ont été atteints. L’analyse montre que la Belgique devra déployer des efforts considérables pour atteindre ces objectifs et qu’une coopération transfrontalière est nécessaire pour réaliser la transition vers une société bas carbone.

  • L’impact économique d’une hausse de la TVA sur les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées (10/11/2016)

    À la demande du Conseil central de l’économie, le Bureau fédéral du Plan a analysé l’impact d’une hausse de la TVA sur les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées. Ce rapport synthétise les principaux résultats macroéconomiques, sectoriels et budgétaires d’une hausse de la TVA de 6 % à 7 % sur ces deux catégories de consommation. La simulation a été réalisée au moyen du modèle HERMES. Étant donné que la mesure n’est pas compensée, dans la simulation, par une réduction équivalente d’autres prélèvements, elle est favorable aux finances publiques mais défavorable pour l’activité économique et l’emploi. Le gain budgétaire à moyen terme est néanmoins limité par des effets dérivés en raison desquels les nouvelles recettes sont en grande partie compensées par des dépenses additionnelles.

  • Marché de l’électricité : facteurs influençant la formation des prix de gros dans une petite économie ouverte - Enseignements tirés de la relance du nucléaire en Belgique (09/11/2016)

    Cette étude analyse, par le biais d’une double méthodologie, l’impact de l’arrêt et du redémarrage de plusieurs réacteurs nucléaires sur les prix de gros de l’électricité sur la bourse belge de l’électricité. Dans la première approche, un modèle statistique stable est construit à partir de données de marché publiées et est ensuite exploité pour examiner les effets des variations de production nucléaire d’électricité sur les prix du marché. À côté de cette analyse empirique, l’outil d’optimisation Crystal Super Grid a permis d’estimer l’impact de la relance des réacteurs nucléaires sur plusieurs indicateurs du paysage électrique belge et européen.

  • Commuting subsidies in Belgium - Implementation in the PLANET model (28/10/2016)

    Cette étude vise à quantifier l’ampleur des subventions liées aux déplacements domicile-lieu de travail en Belgique ainsi que l’impact de ces subventions sur le trafic. À cet effet, nous avons adapté le modèle PLANET en tenant compte des données les plus récentes disponibles sur le traitement fiscal à l’impôt des personnes physiques des remboursements des frais de déplacement domicile-lieu de travail et sur les subventions du système du tiers payant pour le transport ferroviaire. Le taux de subventionnement varie sensiblement selon le mode de transport utilisé pour les déplacements domicile-lieu de travail et le type de remboursement. Il apparaît que les déplacements domicile-lieu de travail effectués avec son véhicule personnel sont généralement peu subventionnés, s’ils le sont. En revanche, les déplacements en voiture de société, à vélo et en transports en commun jouissent de taux de subventionnement relativement élevés. Les simulations de politiques montrent dans quelle mesure les subventions aux déplacements domicile-lieu de travail influence la répartition modale. Il apparaît en outre que l’exonération de l’intervention patronale dans l’impôt des personnes physiques et les subventions aux usagers du rail n’incitent que modérément à abandonner les modes privés de transport, mais contribuent à un allongement des distances de déplacement.

Please do not visit, its a trap for bots