Dominique Gusbin

Dominique Gusbin est docteure en sciences physiques (1985) et diplômée en sciences économiques (1987) de l'Université catholique de Louvain. Elle a travaillé quatre ans comme associée de recherche au Center for Operations Research and Econometrics (CORE) avant de co-fonder en 1989 et d'administrer le bureau d'études CO<H>ERENCE. Durant ces années, elle s’est spécialisée dans la modélisation et l’analyse quantitative des liens entre l’énergie/les transports, l’économie et l’environnement. Forte de son expérience, elle a rejoint le Bureau fédéral du Plan en janvier 2001 où elle a pris en charge l’élaboration de perspectives énergétiques à long terme pour la Belgique. Depuis fin 2003, elle y coordonne les travaux de l'équipe "Energie-Transport".

Représentante belge au groupe de travail «Energy and Climate Change» du comité de politique économique de l’Union européenne et membre du groupe des analystes de l’économie de l’énergie auprès de la Commission européenne (DG ENER).

 

Coordonnées

Equipes

  • Energie et transport (Coordinatrice)

CV & Publications

  • Le paysage énergétique belge à l’horizon 2050 - Perspectives à politique inchangée

    Ces perspectives énergétiques décrivent l’évolution à politique inchangée de notre système énergétique national jusqu'en 2050. L'analyse de ces perspectives permet d’évaluer, au niveau belge, la nécessité ou non d'adopter et l’ampleur des politiques et mesures supplémentaires compte tenu du cadre européen 2030 pour le Climat et l'Énergie et de la transition vers une société bas carbone en 2050. À ce titre, elle peut contribuer utilement au débat à venir sur le pacte énergétique interfédéral visant à établir une vision énergétique commune aux différentes entités fédérées aux horizons 2030 et 2050.

    EFEN2017 [27/10/2017]
  • Cost-benefit analysis of a selection of policy scenarios on an adequate future Belgian power system - Economic insights on different capacity portfolio and import scenarios

    Ce rapport présente une analyse coût-bénéfice de plusieurs scénarios compatibles avec l’adéquation du système électrique belge d’ici 2027. Ces scénarios se fondent sur les informations contenues dans deux rapports publiés en 2016 par le gestionnaire du réseau de transport national Elia. Les rapports d’Elia étudient l’adéquation et les besoins en flexibilité du système électrique belge dans le futur ; ils déterminent si un bloc structurel est nécessaire ou non et, le cas échéant, précisent son volume. On définit le bloc structurel comme le volume de puissance nationale réglable nécessaire pour équilibrer à tout moment l’offre et la demande d’électricité selon les critères légaux actuels de sécurité d’approvisionnement. L’analyse coût-bénéfice se penche sur les effets de différentes compositions du bloc structurel sur plusieurs éléments du bien-être social. Elle répond à des préoccupations exprimées par un certain nombre de stakeholders après la publication des rapports d’Elia.

    CBA_2017 [22/02/2017]
  • Demande de transport et capacité du réseau ferroviaire belge

    Le modèle PLANET, développé par le Bureau fédéral du Plan dans le cadre d’un accord de collaboration avec le SPF Mobilité et Transports, permet de calculer l’évolution à long terme de la demande de transport en Belgique. La demande de transport comprend tant le transport de personnes que le transport de marchandises et se décline par mode de transport. Pour le transport par rail, la projection de la demande repose sur l’hypothèse que la vitesse moyenne sur le réseau ferroviaire reste constante sur la période de projection. Le modèle PLANET fait donc abstraction de la capacité de l’infrastructure ferroviaire ou, en d’autres mots, suppose que toute augmentation de la demande pourra être absorbée par le réseau sans affecter la qualité du service. Partant du constat que le taux d’utilisation de certaines lignes est actuellement déjà très élevé, il est apparu nécessaire d’étendre la capacité d’analyse de PLANET afin de pouvoir estimer l’impact de la demande future de transport ferroviaire sur le degré d’utilisation du réseau. Ce diagnostic, effectué à un niveau spatial fin (les tronçons ferroviaires) est utile et intéressant, notamment pour les entreprises ferroviaires et les pouvoirs publics dans le contexte des plans d’investissements ferroviaires.

    Working Paper 08-16 [30/09/2016]
  • Perspectives de l’évolution de la demande de transport en Belgique à l’horizon 2030

    Dans le cadre d’un accord de collaboration entre le Bureau fédéral du Plan et le SPF Mobilité et Transports, le Bureau fédéral du Plan réalise tous les trois ans des perspectives à long terme de l’évolution de la demande de transport en Belgique. Cet exercice est le troisième du genre et a pour objectif d’élaborer une projection à politique inchangée permettant de dégager les tendances générales à long terme, de détecter les éléments susceptibles de fonder une politique de transport et d’étudier l’impact de politiques de transport.

    FORTRANSP_15 [Contributeur - 08/12/2015]
  • 2030 Climate and Energy Framework for Belgium - Impact assessment of a selection of policy scenarios up to 2050

    Le 17 octobre 2014, le Bureau fédéral du Plan a publié la cinquième édition de ses perspectives énergétiques à long terme trisannuelles. Le rapport décrit un scénario de référence jusqu'en 2050 et montre, notamment, un écart important entre ce scénario de référence et les efforts nécessaires pour respecter le Cadre européen Climat/Énergie 2030 et assurer la transition vers une économie bas carbone d'ici 2050. D'où la nécessité de mettre en œuvre de nouvelles politiques et mesures. C'est cette observation qui a conduit à l'élaboration du Working Paper ci-joint. Il étudie trois scénarios alternatifs compatibles avec les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 et 2050, qui ont été définis par le Conseil européen, et décrit certains impacts environnementaux, énergétiques et socioéconomiques pour la Belgique.

    Working Paper 03-15 [29/04/2015]
  • Etude sur les perspectives d’approvisionnement en électricité à l’horizon 2030

    L’Etude sur les perspectives d’approvisionnement en électricité à l’horizon 2030 (étude prospective électricité 2 ou EPE2) fait suite à l’Etude sur les perspectives d’approvisionnement en électricité 2008-2017 (EPE1), publiée en décembre 2009. Elle a été établie par la Direction générale de l’Energie du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie en s’appuyant sur la collaboration du Bureau fédéral du Plan.

    REP_ENERG_1301 [15/01/2015]
  • Le paysage énergétique Belge : perspectives et défis à l’horizon 2050 - Description d’un scénario de référence pour la Belgique

    Tous les trois ans, le Bureau fédéral du Plan présente les perspectives énergétiques à long terme pour la Belgique. Cette cinquième édition simule la mise en œuvre du paquet législatif européen Climat-Énergie à l’échelle du système énergétique belge d’ici 2020. L’exercice ne se limite toutefois pas à 2020, mais projette l’évolution du système jusqu’à 2050.

    EFEN2014 [17/10/2014]
  • Analyse de l’adéquation de la production électrique en Belgique à l’horizon 2030 - Analyse basée sur les scénarios du projet d’EPE2

    L’analyse proposée dans ce Working Paper se base sur les scénarios du projet d’étude prospective électricité (EPE2) élaboré par la Direction générale de l’Energie du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie en collaboration avec le Bureau fédéral du Plan. La question étudiée dans cette analyse est de savoir si la capacité totale de production qui découle du critère de fiabilité adopté dans l’EPE2 est cohérente avec les résultats d’une analyse de l’adéquation de la production selon l’approche suivie par ENTSO-E, le réseau européen des gestionnaires de transport d’électricité.

    Working Paper 04-13 [02/09/2013]
  • Towards 100% renewable energy in Belgium by 2050

    En 2011, les quatre ministres belges de l’énergie (un ministre fédéral et trois ministres régionaux) ont chargé un consortium constitué de trois partenaires scientifiques, à savoir le Bureau fédéral du Plan (BFP), l’Institut de Conseil et d'Etudes en Développement Durable (ICEDD) et le Vlaamse Instelling voor Technologisch Onderzoek (VITO), d’étudier la faisabilité et l’impact d’une évolution du système énergétique belge vers un mix énergétique composé exclusivement d’énergies renouvelables à l’horizon 2050. Cet objectif ne s’applique pas seulement au secteur électrique, mais bien à l’ensemble de l’énergie primaire consommée en Belgique.

    La question-clé qui est posée dans cette étude est de savoir si la Belgique pourra compter entièrement sur les sources d’énergie renouvelables à l’horizon 2050. L’étude montre que c’est possible mais que l’objectif est ambitieux. Un tel basculement nécessiterait des investissements de 300 à 400 milliards d’euros au total d’ici 2050 mais permettrait en même temps de répondre à bon nombre de défis.
     

    ENERG_1201 [12/12/2012]
  • Impact sur l’environnement de l’évolution de la demande de transport à l’horizon 2030

    Le Bureau fédéral du Plan et le SPF Mobilité et Transports ont publié en septembre 2012 une nouvelle projection de référence de l’évolution à long terme de la demande de transport en Belgique (BFP et SPF M&T, 2012). Outre l’évolution du transport de personnes et de marchandises ainsi que de son coût, cette projection présente des perspectives d’évolution des émissions des gaz à effet de serre ainsi que des principaux polluants libérés par le transport et calcule le coût environnemental de ces émissions. Les calculs ont été réalisés en collaboration avec le VITO dans le cadre des projets LIMOBEL et PROLIBIC, tous deux financés par la Politique scientifique fédérale.

    Le présent Working Paper présente la méthodologie appliquée pour évaluer l’impact du transport sur l’environnement, ainsi qu’une analyse détaillée de l’évolution des émissions de CO2, NOx et PM2,5 libérées par le transport à l’horizon 2030. Cette analyse détaillée comprend notamment une analyse de décomposition permettant de mettre en évidence les différents facteurs explicatifs de cette évolution.

    Working Paper 11-12 [18/09/2012]
  • Perspectives de l’évolution de la demande de transport en Belgique à l’horizon 2030

    Dans le cadre dʹun accord de collaboration entre le Bureau fédéral du Plan et le SPF Mobilité et Transports, le Bureau fédéral du Plan réalise tous les trois ans des perspectives à long terme de l’évolution de la demande de transport en Belgique. Cet exercice permet d’élaborer une projection à politique inchangée permettant de dégager les tendances générales à long terme, de détecter les éléments  susceptibles de fonder une politique de transport et d’étudier l’impact de politiques de transport.

    Le fichier ci-joint tient compte de la correction de deux erreurs : l’une au tableau 28, l’autre au tableau 30. Ces modifications ne changent en rien les conclusions générales de l’étude.

    FORTRANSP_01 [17/09/2012]
  • Perspectives énergétiques pour la Belgique à l’horizon 2030

    EFEN2011 [15/11/2011]
  • Etude prospective concernant la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel à l’horizon 2020

    Le gaz naturel est une des composantes majeures du mix énergétique de la Belgique et devrait le rester dans les années à venir. La sécurité d’approvisionnement en gaz naturel est donc une des priorités de la politique énergétique belge. Afin de permettre aux autorités et aux « stakeholders » d’en suivre l’évolution, le législateur a prévu l’établissement d’une étude prospective concernant la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel (étude prospective gaz naturel ou EPG).

    EPG 2008-2020 – Final report [04/10/2011]
  • Impact of the EU Climate-Energy Package on the Belgian energy system and economy - Update 2010 Study commissioned by the Belgian federal authority

    A la demande du Service public fédéral Environnement, le Bureau fédéral du Plan a mis à jour l’étude des impacts énergétiques et économiques pour la Belgique du paquet Climat-Energie, décrite dans le Working Paper 21-08. L’étude présentée dans ce Working Paper 9-11 tient compte du nouveau contexte économique et politique tout en tirant profit des analyses récentes réalisées au niveau européen par la Commission européenne : l’analyse d’un renforcement de l’effort de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle européenne en 2020 (-30% au lieu de -20%) et la feuille de route vers une économie à faible intensité en carbone à l’horizon 2050.

    Working Paper 09-11 [15/07/2011]
  • Analyse de politiques de transport : rapprochement des accises sur les carburants et Eurovignette III

    L’objectif de l’étude est d’analyser l’impact de deux types de politiques de prix dans le secteur des transports à l’aide du modèle PLANET. Les deux types de politiques sont (1) un rapprochement des accises sur l’essence et le diesel et (2) une taxe routière pour les camions selon la proposition de directive européenne Eurovignette III. Les effets étudiés sont les conséquences sur l’activité de transport des personnes et des marchandises, l’impact sur l’environnement et l’impact sur le bien-être de la société. Pour les deux types de politiques, l’impact sur le budget public est neutralisé soit via la fiscalité générale, soit via la fiscalité sur le travail.

    Working Paper 02-11 [27/01/2011]
  • The PLANET model - Methodological Report: Modelling of Short Sea Shipping and Bus-Tram-Metro

    Ce Working Paper décrit les changements méthodologiques opérés dans le module « Modal and Time Choice » du modèle PLANET, suite à l’endogénisation du transport maritime à courte distance (Short Sea Shipping) pour le transport international et à l’éclatement de l’agrégat modal Bus-Tram-Métro en trois modes de transport distincts.

    Working Paper 16-10 [24/06/2010]
  • Electric cars: Back to the future?

    On parle beaucoup ces derniers temps des véhicules électriques (VE). Deux événements récents ont contribué à stimuler cette technologie : l’adoption du paquet énergie-climat ainsi que la crise financière et économique. Cette crise a débouché sur l’élaboration d’un Plan européen pour la relance économique, lequel propose une initiative visant à promouvoir des technologies plus propres dans le secteur automobile. Se basant sur des études récentes, le Bureau fédéral du Plan a réalisé une première analyse quantitative du développement des véhicules électriques et des incidences que la politique climatique pourrait avoir sur ce développement. Il a également mesuré l’impact de plusieurs taux de pénétration des véhicules électriques sur la future demande en électricité.

    Working Paper 13-10 [21/05/2010]
  • EU Energy/Climate package and energy supply security in Belgium

    Grâce à sa double contrainte (réduction des émissions gaz à effet de serre et développement des sources d'énergie renouvelables), le paquet européen Climat/Energie a un impact positif sur la dépendance de la Belgique vis-à-vis des énergies fossiles et donc sur la sécurité de l'approvisionnement énergétique. Ainsi, les importations nettes de combustibles fossiles (pétrole, gaz naturel et charbon) pourraient être réduites de 9% en 2020 par rapport à une projection à politique inchangée. De plus, un gain de l'ordre d'un milliard d'euros pourrait être réalisé sur les importations énergétiques de la Belgique en 2020 compte tenu des importations supplémentaires de biomasse. La double contrainte du paquet Climat/Energie présente un autre avantage : elle permet de garder un mix énergétique équilibré au niveau de la production d'électricité et d'éviter une ruée vers le gaz naturel dans ce secteur. De 21% dans la projection à politique inchangée, l'augmentation des importations de gaz naturel entre 2005 et 2020 ne serait plus que de 11%.

    Working Paper 16-09 [21/12/2009]
  • Analyse de l’impact de différents schémas théoriques d’une taxe routière en Belgique

    Ce document présente différentes politiques de prix et analyse leurs effets sur le transport, l'environnement et le bien-être de la société à l'aide du modèle PLANET. L'internalisation des coûts externes permet d'ameliorer nettement le bien-être mais est difficile à mettre en oeuvre à court terme. Afin d'ameliorer le bien-être, la taxation routière imposée exclusivement sur les camions doit se faire en différenciant le niveau de la taxation selon la période du déplacement. L'extension de la taxe routière aux camionnettes permet d'améliorer le bien-être, en évitant le transfert d'une partie du transport de marchandises des camions vers les camionnettes. La généralisation de la taxe routière à l'ensemble des véhicules routiers (camions, camionnettes et voitures personnelles) améliore fortement le bien-être, la congestion et la vitesse moyenne sur la route. Toutefois, elle provoque une très forte hausse de la demande de transport pour le rail et le BTM (Bus-Tram-Métro), difficilement soutenable étant donné les infrastructures existantes. La généralisation de la taxe routière à l'ensemble des véhicules combinée à la suppression des subsides pour les transports publics permet d'éviter les problèmes potentiels de gestion du trafic ferroviaire et en BTM.

    Working Paper 14-09 [18/12/2009]
  • Etude sur les perspectives d’approvisionnement en électricité 2008-2017

    L’étude sur les perspectives d’approvisionnement en électricité (étude prospective) 2008-2017 s’inscrit dans la continuité des programmes indicatifs élaborés par la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG) ainsi que dans la ligne des études menées par le Bureau fédéral du Plan (BFP) dans le cadre des « Planning Papers » relatifs aux perspectives énergétiques de la Belgique et des travaux réalisés en support de différentes études, telles que l’étude Post Kyoto ou l’étude pour la Commission Energie 2030.

    EPE 2008-2017 - Final report [30/11/2009]
  • Impact of the EU Energy and Climate Package on the Belgian energy system and economy - Study commissioned by the Belgian federal and three regional authorities

    A la demande des autorités fédérale et régionales de    l’environnement, le Bureau fédéral du Plan a évalué les conséquences énergétiques et économiques pour la Belgique du paquet    Energie-Climat présenté par la Commission européenne le 23 janvier 2008. Le paquet Energie-Climat fait suite à la décision du Conseil européen de mars 2007 de fixer des objectifs précis au niveau européen pour les émissions de gaz à effet de serre et les sources d’énergie renouvelables, à savoir réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020, voire une réduction de 30 % en cas d'accord international sur la question et porter la part des sources d’énergie renouvelables dans la consommation énergétique à 20 % d’ici 2020. Le paquet Energie-Climat propose, entre autres, un partage de l’effort entre les Etats membres, des mesures concrètes et des modalités de mise en oeuvre pour atteindre les objectifs. Ce sont ces propositions, appliquées à la Belgique, qui ont fait l’objet d’une évaluation.

    Working Paper 21-08 [15/12/2008]
  • Perspectives énergétiques pour la Belgique à l’horizon 2030 dans un contexte de changement climatique

    Le Bureau fédéral du Plan publie tous les trois ans un Planning Paper décrivant les perspectives énergétiques à long terme pour la Belgique. Ces perspectives en sont à leur troisième édition ; elles s’inscrivent cette fois plus spécifiquement dans le contexte du changement climatique. Le présent PP s’inspire en partie de trois études récemment publiées par le BFP : l’étude relative à la politique climatique post-2012 commanditée par le ministre fédéral de l’Environnement B. Tobback, l’étude sur la politique énergétique belge à l’horizon 2030 réalisée pour la Commission Energie 2030 mise sur pied par le ministre fédéral de l’Energie M. Verwilghen, et enfin, le Working Paper constituant la charnière entre les deux études susmentionnées et intitulé ‘Eclairage sur des enjeux de la politique énergétique belge confrontée au défi climatique’. Ces trois rapports partent du même scénario de référence mais proposent des scénarios alternatifs différents. Le présent PP résume les différentes approches et les principaux enseignements à tirer. Il analyse aussi un nouveau scénario axé sur l’efficacité énergétique et les économies d’énergie.

    Planning Paper 102 [31/10/2007]
  • Régionalisation des perspectives énergétiques pour la Belgique à l’horizon 2030 : résultats pour la Région de Bruxelles-Capitale

    En 2004, le Bureau fédéral du Plan a publié deux rapports intitulés « Perspectives énergétiques pour la Belgique à l’horizon 2030 » (Planning Paper 95) et « Demande maîtrisée d’électricité : élaboration d’une projection à l’horizon 2020 » (Working Paper 19-04). Ces rapports se concentrent sur la Belgique et ne détaillent pas les perspectives énergétiques par Région. A la demande de la Région de Bruxelles-Capitale, le Bureau fédéral du Plan a régionalisé les scénarios énergétiques décrits dans ces deux rapports et comparé les résultats de la régionalisation pour l’année 2000 avec les chiffres du bilan énergétique régional.

    Working Paper 09-07 [06/06/2007]
  • Régionalisation des perspectives énergétiques pour la Belgique à l’horizon 2030 : résultats pour la Région flamande

    En 2004, le Bureau fédéral du Plan a publié deux rapports intitulés « Perspectives énergétiques pour la Belgique à l’horizon 2030 » (Planning Paper 95) et « Demande maîtrisée d’électricité : élaboration d’une projection à l’horizon 2020 » (Working Paper 19-04). Ces rapports se concentrent sur la Belgique et ne détaillent pas les perspectives énergétiques par Région. A la demande de la Région flamande, le Bureau fédéral du Plan a régionalisé les scénarios énergétiques décrits dans ces deux rapports et comparé les résultats de la régionalisation pour l’année 2000 avec les chiffres du bilan énergétique régional.

    Working Paper 07-07 [16/04/2007]
  • Eclairage sur des enjeux de la politique énergétique belge confrontée au défi climatique

    Partant des deux études réalisées par le Bureau fédéral du Plan en 2006 sur les problématiques indissociables de l’énergie et de la lutte contre les changements climatiques, ce document fournit un éclairage sur des enjeux de la politique énergétique belge face au défi climatique.

    Le document est structuré en trois parties. La première partie explicite quelques étapes clés de la négociation des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre post-2012 dans un cadre européen et précise le cadre d’analyse utilisé dans ce document. Partant d’un objectif européen de réduction de 30 % en 2030 par rapport à 1990, une évaluation des impacts de la réalisation de cet objectif a été effectuée pour la Belgique ; elle est décrite dans la deuxième partie. Trois dimensions de l’évaluation sont abordées : l’évolution du système énergétique belge à politique inchangée, l’impact sur le système énergétique de l’objectif européen et l’impact de politiques climatiques sur l’économie belge. La troisième partie décrit quant à elle des transformations du système énergétique et de la société compatibles avec un développement durable en 2050. Ces transformations pourraient se concrétiser en particulier grâce à des efforts ciblés de recherche et développement et de changements de comportements, et par là conduire à des réductions des émissions de gaz à effet de serre de 50 % à 80 % au niveau belge.

    Working Paper 01-07 [31/01/2007]
  • Long term energy and emissions'projections for Belgium with the PRIMES model

    In the Royal Decree de dato December 6, 2005 (published in the Belgian Official Journal1 of December 19, 2005) the installation of a Commission Energy 2030 was officialised: the Commission is made up of a number of Belgian and foreign experts who will carefully scrutinize the energy future of Belgium on a long term horizon (2030). In order to fulfil this task, it was decided to start from a quantitative, scientific base. Because of the long expertise in modelling and analysing of long term energy projections, the Federal Planning Bureau (FPB) was asked to take up the task of providing the Commission with the necessary input. This input will subsequently be studied by the Commission, as well as complemented with analyses and other activities executed in its bosom.

    This report aims at gathering the work carried out by the FPB in the above framework. The heart of the analysis of the Belgian energy outlook to 2030 is provided by a set of energy scenarios. These scenarios provide a quantitative basis for the analysis of environmental, energy and economic challenges Belgium will be faced with in the coming years. Doing so, the analysis gives a valuable input to the report the Commission Energy 2030 has to deliver to M. Verwilghen, the federal Minister of Energy.

    REPENERGY0601 [20/09/2006]
  • La politique climatique post-2012: analyse de scénarios de réductions d'émissions aux horizons 2020 et 2050

    Cette étude fait suite à la demande du ministre fédéral de l'Environnement, M. Tobback. En août 2005, il a demandé au Bureau fédéral du Plan d'élaborer et d'analyser des scénarios de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) en Belgique aux horizons 2020 et 2050 dans le cadre de la politique climatique post-2012. Les réductions d'émission de GES doivent être compatibles avec les trajectoires de réductions proposées par l’Union européenne dans le cadre de la mise en oeuvre de la Convention cadre sur les changements climatiques des Nations unies. Il s’agit de réductions de l’ordre de 15 à 30% d’ici 2020 et de l’ordre de 60 à 80% d’ici 2050, par rapport à 1990 pour l’ensemble des pays développés.

    Kyoto 2006 [20/07/2006]
  • Demande maîtrisée d’électricité: Elaboration d’une projection à l’horizon 2020

    L’importance de la maîtrise de la demande d’énergie pour lutter contre le changement climatique et contribuer à la sécurité de notre approvisionnement énergétique à long terme n’est contestée par personne, de même que l’existence de gisements non négligeables d’économie d’énergie dans notre pays. Reste à réaliser - et ce n’est pas la moindre difficulté - tout ou partie de ce potentiel. Si des prix énergétiques élevés et le progrès technologique sont des conditions nécessaires pour ralentir le rythme de croissance de la demande énergétique, elles ne sont très certainement pas suffisantes pour entamer de manière appréciable les gisements potentiels. Des changements d’attitude s’imposent du côté des consommateurs ainsi que des politiques et mesures plus ambitieuses du côté des autorités publiques. C’est ce que montrent les évolutions historiques de la consommation d’énergie en Belgique et dans les autres pays européens ainsi que des études prospectives de long terme du système énergétique belge.

    Working Paper 19-04 [23/11/2004]
  • Een kink in de kabel: de kosten van een storing in de stroomvoorziening

    Working Paper 18-04 [08/10/2004]
  • Perspectives énergétiques pour la Belgique à l’horizon 2030

    Cette publication sur les perspectives énergétiques de long terme pour la Belgique est la deuxième sur ce thème réalisée par le Bureau fédéral du Plan. Une première étude intitulée "Perspectives énergétiques 2000-2020 : scénarios exploratoires pour la Belgique" a en effet été publiée en janvier 2001, et la production régulière d’autres études prospectives de même nature est prévue dans les années à venir.

    Planning Paper 95 [05/04/2004]
  • STU 03-03 : Special Topic - Belgian transport outlook to 2010

    Both confidence indicators and some hard data now suggest that economic activity in the euro area should register a moderate recovery during the last part of 2003. Even if risks are still present, they are more balanced than a few months ago.

    During the last few months, confidence is rising again in Belgium. GDP growth is forecast to pick up slightly in the second half of the year, and amount to 0.9% in 2003. With a far less dynamic pace than was seen during the previous cyclical recoveries in 1996 and 1999, annual average GDP growth should amount to 1.8% next year.

    This year, as a result of the stronger euro and the weakness of the euro area economy, net exports should make a very negative contribution towards economic growth (-0.9%). Real GDP growth should be exclusively driven by domestic demand (1.8%) as a result of the cutback in personal income tax rates and the improvement of business profitability. Next year, domestic demand should grow at the same pace as this year, but GDP growth should be more balanced.

    A gradual improvement in domestic employment is not expected to take place until the last quarter of 2003. In response to this slowly improving labour market situation in 2004, the household savings rate should not begin to decrease until the second half of 2004. Next year, CPI inflation should be by 1.4%, as compared with 1.6% this year. This fall is inspired by the past appreciation of the euro and the moderate development of unit labour costs.

    Short Term Update 03-03 [Contributeur - 17/10/2003]
  • La demande d’électricité en Belgique à l’horizon 2010 : Analyse comparative de projections réalisées entre 1999 et 2001

    L’analyse présentée dans ce papier s’inscrit dans le cadre de la loi du 29 avril 1999 relative à l’organisation du marché de l’électricité. Selon l’article 3, §1 de cette loi, le Bureau fédéral du Plan est consulté par la Commission de Régulation de l’Electricité et du Gaz (creg) en vue de l’établissement par cette dernière du programme indicatif des moyens de production d’électricité. Dans ce contexte, et profitant de ses travaux sur les perspectives énergétiques de long terme pour la Belgique, le Bureau fédéral du Plan a mené à bien une analyse comparative de projections de la demande d’électricité issues d’études réalisées entre l’automne 1999 et l’été 2001. Cette analyse a été complétée par des informations obtenues auprès des principales fédérations industrielles belges et transmise à la creg à l’automne 2001. Fin 2001, l’analyse a été enrichie par de nouvelles projections provenant de l’étude du Bureau fédéral du Plan sur l’évaluation de l’impact des mesures fiscales et non fiscales sur les émissions de co2.

    Working Paper 07-03 [21/05/2003]
  • Network industries in Belgium - Economic significance and reform

    Network industries are industries whose activity involves conveying people, products or information from one place to the other via some kind of physical network. They include transport networks, information networks and utility networks. Network industries basically consist of three types of activity: upstream activities involving the production of core products such as equipment and means of transport; infrastructure activities involving the construction, maintenance and operation of the physical network; downstream activities involving the delivery of network services to final consumers. Network industries have specific characteristics from an economic point of view. Three of these are particularly notable, the last one also from a social perspective.

    Working Paper 01-03 [31/01/2003]
  • Perspectives énergétiques 2000-2020 - Scénarios exploratoires pour la Belgique

    Cette étude explore des scénarios énergétiques pour la Belgique à l’horizon 2020 avec comme objectif principal d’identifier et de discuter les principales questions et incertitudes qui affecteront le système énergétique belge ces vingt prochaines années. Pour chacun de ces scénarios, l’évolution correspondante des émissions de co2 est calculée.

    En conséquence, elle fournit des éléments d’information utiles pour l’élaboration du programme indicatif des moyens de production d’électricité et du plan indicatif d’approvisionnement en gaz naturel qui devront être élaborés prochainement dans le cadre des lois du 29 avril 1999 relatives à la libéralisation des marchés de l’électricité et du gaz. Elle permet aussi de mettre en perspective l’effort de réduction des émissions de co2 nécessaire pour satisfaire les objectifs de Kyoto et d’éclairer les possibilités de réduction des émissions dans les différents secteurs.

    Planning Paper 88 [15/01/2001]
Please do not visit, its a trap for bots