Economie internationale

Contact

Aucun enregistrement

Contact

L’économie belge est très ouverte sur l’extérieur. Pour une meilleure analyse du fonctionnement de l’économie européenne et mondiale et de leurs effets sur l’économie belge, le BFP a développé deux modèles : le modèle NIME et le modèle NEMESIS. Ces deux modèles ne sont actuellement plus utilisés par le BFP, mais l’évolution de l’économie mondiale est toujours suivie de près et analysée dans le cadre des projections à court et à moyen terme de l’économie belge.

Méthodes et instruments

Les modèles NIME et NEMESIS sont des modèles économiques annuels, estimés au moyen de techniques économétriques. Les modèles sont développés et exploités sur la plateforme économétrique IODE du BFP.

Le modèle NIME

Le modèle NIME est un modèle macroéconométrique mondial qui a été développé au BFP pour produire des projections à moyen terme de l’économie mondiale, ainsi que pour étudier les mécanismes de transmission des politiques économiques et des chocs exogènes.

Dans le modèle NIME, le monde est divisé en six blocs: la zone euro, les États membres occidentaux de l’Union européenne hors zone euro, les États membres orientaux de l’Union européenne hors zone euro, les États-Unis, le Japon et le reste du monde. Toutes ces zones sont reliées entre elles par des flux commerciaux et financiers.

Dans tous les blocs, excepté les États membres orientaux de l’Union européenne hors zone euro et le reste du monde, sont modélisés le secteur des ménages, le secteur des entreprises, le secteur public et le secteur monétaire. Un ensemble d’équations de comportement et d’identités comptables semblables sont spécifiées pour chaque secteur des différents blocs ; les coefficients des équations sont estimés au moyen de techniques économétriques.

Le modèle NEMESIS

NEMESIS (New Econometric Model for Environmental and Sustainable development and Implementation Strategies) est un modèle économétrique macrosectoriel, outil d'aide à la décision dans le domaine des politiques économiques, énergétiques et environnementales.

Le modèle NEMESIS est construit pour répondre à deux objectifs majeurs :

  • réaliser des projections à court et moyen terme ;
  • étudier les politiques économiques, en particulier celles relatives à la problématique environnementale et à la R&D.

Ce projet a été partiellement financé par la Commission européenne et développé par un consortium européen composé du Bureau fédéral du Plan, de SEURECO (Société Européenne d’Économie, Paris, France) et de l’Institute of Computers and Communication Systems (NTUA - Université d'Athènes).

NEMESIS est un modèle économétrique de taille importante, d'environ 288 000 équations et 400 000 variables.

Le modèle NEMESIS couvre l'Europe. Le reste du monde, divisé en 10 zones géographiques distinctes, est supposé exogène.

Le modèle distingue 30 secteurs de production et 27 postes de consommation. Les séries sont extraites des bases de données fournies par EUROSTAT, l’OCDE et l’IEA mais sont aussi issues de sources nationales.

 

Contact

Please do not visit, its a trap for bots