Page Title

Publications

Dans un souci de transparence et d’information, le BFP publie régulièrement les méthodes et résultats de ses travaux. Les publications sont organisées en séries, entre autres, les perspectives, les working papers et planning papers. Certains rapports peuvent également être consultés ici, de même que les bulletins du Short Term Update publiés jusqu’en 2015. Une recherche par thématique, type de publication, auteur et année vous est proposée.

Documents (823)

2019

  • Prévisions à moyen terme des indicateurs de pauvreté et d’exclusion sociale basés sur les données EU-SILC 28/02/2019

    Le Bureau fédéral du Plan a développé, dans le cadre du projet Nowcasting, un modèle de microsimula-tion dynamique pour la prévision immédiate (nowcasting) et les prévisions à moyen terme (actuellement jusqu’à 2020) des indicateurs de pauvreté et d’exclusion sociale. Les messages clés de ce projet sont les suivants : la prévision immédiate et la prévision à moyen terme sont maintenant possibles en utilisant un modèle de microsimulation dynamique. Les résultats provisoires du modèle suggèrent que le risque global de pauvreté resterait stable, mais que celui de la sous-population des 65 ans et plus diminuerait avec le temps, tandis que celui de la population plus jeune augmenterait légèrement. En outre, les résultats montrent une légère croissance d’inégalité des revenus pour l’ensemble de la population dans les premières années mais cette croissance s’estomperait ensuite et l’inégalité deviendrait plus stable. Enfin, l'indicateur VLWI baisserait sur l’ensemble des années simulées. Cette baisse serait alimentée par l'augmentation continue du taux d'emploi de la population en âge de travailler.

    WP 03-19  Publication(en),

  • Vingt ans de politique de soutenabilité des finances publiques belges - D’une stratégie de préfinancement des coûts du vieillissement à une politique de réformes du modèle socio-économique 28/02/2019

    Le fonds de vieillissement instauré en 2001 en tant qu’instrument devant garantir la soutenabilité de long terme des finances publiques a été supprimé en 2016. Sa suppression symbolise le passage d'une stratégie de préfinancement du coût budgétaire du vieillissement, dominante au début des années 2000, à une stratégie fondée principalement sur des réformes du modèle socio-économique, initiée après la grande crise et résolument accentuée ces dernières années. Ce planning paper décrit les facteurs économiques et institutionnels à l'origine de cette réorientation de la politique de soutenabilité, ainsi que le rôle des différents acteurs : les gouvernements, bien entendu, mais également le Conseil supérieur des Finances, les autorités européennes et, aussi, le Bureau fédéral du Plan dont un quart de siècle d’analyses et de chiffrages de long terme ont tant reflété que contribué à guider la politique menée.

    Planning paper 117  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Perspectives économiques 2019-2024 - Version de février 2019 14/02/2019

    Ce rapport constitue une contribution à la préparation du nouveau Programme de Stabilité et du nouveau Programme National de Réforme. Il reprend les principaux résultats de la version préliminaire des « Perspectives économiques 2019-2024 » dont la version définitive sera publiée en juin 2019.

    Economic outlook 2019-2024 - Feb. 2019  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Prévisions économiques 2019 - Février 07/02/2019

    En comparaison avec nos prévisions de septembre dernier, les estimations de croissance pour l’économie européenne en 2019 sont moins favorables. Dans ce contexte, nos prévisions de croissance pour le PIB belge en 2019 ont été revues à la baisse, de 1,5 % à 1,3 %. L’emploi continue toutefois de progresser sensiblement (+44 000 personnes), presque exclusivement sous l’impulsion du secteur marchand. Quant à l’inflation, elle ralentirait à 1,6 %.

    Conformément à la loi du 21 décembre 1994, l’Institut des comptes nationaux a communiqué les chiffres du budget économique au ministre de l’Économie. Ces perspectives macroéconomiques ne prennent en compte que les mesures dont les modalités d’application sont suffisamment détaillées.

    Economic outlook 2019 (Feb.)  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Indicateurs complémentaires au PIB, 2019 04/02/2019

    Cette publication présente la mise à jour annuelle d'un ensemble d’indicateurs complémentaires au PIB, portant, en fonction de la disponibilité des données, sur la période 1990-2017. La loi du 14 mars 2014 complétant la loi du 21 décembre 1994 portant des dispositions sociales et diverses par une série d’indicateurs complémentaires en vue de mesurer la qualité de vie, le développement humain, le progrès social et la durabilité de notre économie charge l’Institut des comptes nationaux d'élaborer cet ensemble d’indicateurs et confie cette mission au Bureau fédéral du Plan. 

    OPREP201901  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Perspectives de la demande de transport en Belgique à l’horizon 2040 31/01/2019

    Dans le cadre d’un accord de collaboration entre le Bureau fédéral du Plan et le SPF Mobilité et Transports, le Bureau fédéral du Plan réalise tous les trois ans des perspectives à long terme de la demande de transport en Belgique. Cet exercice est le quatrième du genre et a pour objectif d’élaborer une projection à politique inchangée permettant de dégager les tendances générales à long terme, de détecter les éléments susceptibles de fonder une politique de transport et d’étudier l’impact de politiques de transport.

    FORTRANSP_19  Publication(fr), Slides(fr), Publicatie(nl), Slides(nl),

  • Future evolution of the car stock in Belgium: CASMO, the new satellite of PLANET 31/01/2019

    Le nouveau modèle pour le parc de voitures belge CASMO (CAr Stock MOdel) – lié au modèle national de projection de la demande de transport PLANET – se structure de la manière suivante : (a) Le nombre total de voitures souhaité pour toute année future est une fonction de la population nationale et du PIB par tête. (b) La probabilité de mise à la casse de chaque voiture est modélisée comme fonction de son âge et de son kilométrage accumulé. Le nombre de voitures souhaité est alors comparé au nombre de voitures restant dans le parc pour déterminer le nombre total d’achats de voitures. (c) Les achats totaux de voitures sont attribués aux différentes classes d’émissions au moyen des paramètres d’un modèle de choix discret, estimé sur la base d’une enquête de type « préférences déclarées ». Ensuite, le modèle est calibré pour refléter les conditions de marché et le contexte politique belges. (d) Les résultats sont intégrés dans un nouveau parc de voitures, agrégé selon les classes d’émissions EURO. (e) Pour tenir compte de la diminution progressive des barrières non financières à l’achat de voitures électrifiées, nous mettons en oeuvre une approche alternative dans laquelle le coût d’acquisition perçu décroît dans le temps. Cette approche peut également être exploitée pour déterminer les baisses requises de coût subjectif pour atteindre une certaine part de marché.

    WP 01-19  Publication(en),

  • Perspectives démographiques 2018-2070 - Population et ménages 24/01/2019

    Les perspectives démographiques 2018-2070 présentent l’évolution de la population et des ménages en Belgique de 2018 à 2070. Les hypothèses ont été mises à jour en tenant compte des nouvelles observations disponibles, en particulier les statistiques de population au 1er janvier 2018 et les statistiques de mouvements (naissances, décès, migrations internes et internationales) au cours de l’année 2017. Ces perspectives apportent également un éclairage spécifique sur la fécondité à moyen terme

    EFPOP1870  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Chiffrage 2019 : note de lancement - Document rédigé dans le cadre des travaux préparatoires au chiffrage des programmes électoraux 2019 11/01/2019

    La note de lancement du projet de chiffrage des programmes électoraux vise à rappeler les principes de la loi du 22 mai 2014, modifiée par la loi du 30 juillet 2018, et à la resituer dans son contexte historique. Cette note décrit également le processus initié par le Bureau fédéral du Plan pour rendre, en collaboration avec les personnes de contact des partis politiques, la loi opérationnelle. Les deux phases du chiffrage sont ensuite détaillées, la première ayant trait à l’estimation de l’impulsion budgétaire, la seconde à l’analyse d’impact. Enfin, les mérites et les limites de l’exercice sont discutés.

    DC2019_START_NOTE  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Impact macrobudgétaire d’un relèvement des allocations sociales minimales 11/01/2019

    Ce rapport a été réalisé à la demande du Vice-Premier ministre et ministre de l’Emploi, de l’Economie et des Consommateurs. Il présente l’impact macroéconomique et budgétaire à moyen terme d’un relèvement des allocations sociales fédérales minimums au niveau du seuil de pauvreté.  

    REP_MINIMA_11760  Publication - Publicatie(mix),

2018

  • Description et utilisation du modèle PLANET 21/12/2018

    Le présent working paper donne une description non technique du modèle PLANET et met l’accent sur l’analyse de mesures dans le secteur du transport. Le fonctionnement des différents modules sont présentés, tout comme les principaux effets sur le comportement, les dimensions du modèle et les variables de mesures politiques. Cette présentation aborde un certain nombre de spécificités qui pourraient être importantes pour le chiffrage des programmes électoraux, notamment le traitement des dépenses fiscales de transport au niveau des impôts directs et l’introduction d’une dimension géographique. Enfin, plusieurs scénarios de politique et leurs résultats sont présentés à titre d’illustration.

    DC2019_WP_06  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Description et utilisation de CRYSTAL SUPER GRID 21/12/2018

    Depuis 2015, le Bureau fédéral du Plan dispose de CRYSTAL SUPER GRID, un modèle caractérisé par une résolution temporelle fine qui permet d’étudier le secteur électrique en détail. Le modèle a été développé par Artelys, un bureau français de consultance en énergie, qui élabore des projets de modélisation pour la Commission européenne dans le cadre d'un contrat-cadre de quatre ans.

    Le Bureau fédéral du Plan a développé une expertise dans le modèle afin de pouvoir l’exploiter pour diverses problématiques liées à l’électricité. Un tel modèle s’avère indispensable à l’évaluation des futurs systèmes énergétiques dans lesquels l'électrification est supposée jouer un plus grand rôle pour répondre aux défis posés par le changement climatique.

    DC2019_WP_05  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Description et utilisation du modèle PROMES 21/12/2018

    Dans le cadre du chiffrage des programmes électoraux, le modèle PROMES du Bureau fédéral du Plan sera utilisé pour calculer l’impact budgétaire de mesures dans le domaine des dépenses publiques de soins de santé. PROMES est un modèle de microsimulation alimenté par des données administratives individuelles sur les dépenses de soins de santé. Il permet de calculer l'impact de mesures qui s’appliquent à l’ensemble des dépenses de soins de santé relevant de l'assurance maladie et invalidité ou de mesures ciblées sur certains groupes de dépenses spécifiques. Ce document décrit les caractéristiques, la structure et les possibilités de simulation du modèle. Enfin, il présente les résultats de simulation du
    scénario de référence et d’un exemple de mesure pour illustrer son fonctionnement.

    DC2019_WP_04  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Description et utilisation du modèle EXPEDITION 21/12/2018

    Dans le cadre de l’exercice de chiffrage des programmes électoraux, l’impact sur le revenu disponible d’un certain nombre de mesures proposées par les partis politiques sera calculé à l’aide de microdonnées administratives. Une telle approche permet d’isoler l’effet des mesures étudiées selon des caractéristiques des individus et des ménages. Les mesures pour lesquelles l’impact sur le revenu disponible sera chiffré relèvent du domaine de la sécurité sociale et de l’aide sociale complété par la réglementation relative aux allocations familiales, par les règles de cotisation et de retenue appliquées à ces allocations et par les règles en matière d’impôt des personnes physiques. L’instrument utilisé pour ces calculs est le modèle de microsimulation EXPEDITION. Le présent document décrit les caractéristiques principales de ce modèle et en illustre le fonctionnement à l’aide de deux simulations.

    DC2019_WP_03  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Description du modèle QUEST III R&D 21/12/2018

    Le modèle d’équilibre général dynamique stochastique QUEST III R&D sera utilisé pour simuler les effets à long terme des mesures structurelles de chaque parti politique dans le cadre du ‘chiffrage des programmes électoraux 2019’. Le présent document résume les caractéristiques du modèle, en présente la structure et les principaux mécanismes de transmission ainsi que les limites. Le fonctionnement du modèle est ensuite illustré à l’aide de quatre réformes structurelles stylisées.

    DC2019_WP_02  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Description et utilisation du modèle HERMES 21/12/2018

    Le modèle économétrique HERMES du Bureau fédéral du Plan sera sollicité pour calculer les impacts macroéconomiques et sur le solde budgétaire et la dette publique des mesures contenues dans la liste des priorités de chaque parti politique dans le cadre du ‘chiffrage des programmes électoraux 2019’. Le présent document résume les caractéristiques du modèle, en présente la structure et les principaux mécanismes de transmission ainsi que les limites. Le fonctionnement du modèle est ensuite illustré à l’aide de quelques variantes de politique économique. Dans une seconde partie, la procédure d’élaboration du scénario de référence est décrite et les principaux résultats des perspectives économiques de juin 2018 sont présentés. Ces évolutions constituent la préfiguration du scénario de référence à l’aune duquel les effets macro-économiques des mesures prioritaires des partis politiques seront évalués.

    DC2019_WP_01  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Tableaux Entrées-Sorties 2015 21/12/2018

    Conformément à la loi du 21 décembre 1994, le Bureau fédéral du Plan (BFP) est responsable, dans le cadre de l’Institut des Comptes Nationaux (ICN), de l’élaboration des tableaux entrées-sorties quinquennaux. Dans cette publication les tableaux entrées-sorties à prix courants pour l’année 2015 sont présentés, élaborés conformément à la méthodologie du SEC 2010 ainsi que dans les nomenclatures NACE RÉV. 2/ CPA 2.1.

    OTH_IOT2015  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Comptes des dépenses de protection de l’environnement 2014-2016 20/12/2018

    Conformément au Règlement européen n° 538/2014 (modifiant le Règlement n° 691/2011), les États membres de l’Union européenne sont tenus de fournir six comptes économiques de l’environnement à Eurostat à partir de 2017. Il s’agit des trois comptes qui doivent être transmis depuis 2013, à savoir les comptes des taxes environnementales par activité économique (Environmental Taxes by Economic Activity, ETEA), les comptes des émissions atmosphériques (Air Emissions Accounts, AEA) et les comptes des flux de matières à l’échelle de l’économie (Economy-Wide Material Flow Accounts, EW-MFA), mais aussi des trois comptes qui doivent être fournis à partir de 2017, à savoir les comptes du secteur des biens et services environnementaux (Environmental Goods and Services Sector, EGSS), les comptes des dépenses de protection de l'environnement (Environmental Protection Expenditure Accounts, EPEA) et les comptes des flux physiques d'énergie (Physical Energy Flow Accounts, PEFA).

    L’Institut des comptes nationaux (ICN) présente, dans cette publication, les comptes des dépenses de protection de l'environnement pour la période 2014-2016.

     

    REP_EPEA2018  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Comptes des flux de matières à l’échelle de l’économie 2008-2016 20/12/2018

    Conformément au Règlement européen n° 538/2014 (modifiant le Règlement n° 691/2011), les États membres de l’Union européenne sont tenus de fournir six comptes économiques de l’environnement à Eurostat à partir de 2017. Il s’agit des trois comptes qui doivent être transmis depuis 2013, à savoir les comptes des taxes environnementales par activité économique (Environmental Taxes by Economic Activity, ETEA), les comptes des émissions atmosphériques (Air Emissions Accounts, AEA) et les comptes des flux de matières à l’échelle de l’économie (Economy-Wide Material Flow Accounts, EW-MFA), mais aussi des trois comptes qui doivent être fournis à partir de 2017, à savoir les comptes du secteur des biens et services environnementaux (Environmental Goods and Services Sector, EGSS), les comptes des dépenses de protection de l'environnement (Environmental Protection Expenditure Accounts, EPEA) et les comptes des flux physiques d'énergie (Physical Energy Flow Accounts, PEFA).

    L’Institut des comptes nationaux (ICN) présente, dans cette publication, les comptes des flux de matières à l’échelle de l’économie pour la période 2008-2016.

     

    REP_EWMFA2018  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Comptes du secteur des biens et services environnementaux 2014-2016 18/12/2018

    Conformément au Règlement européen n° 538/2014 (modifiant le Règlement n° 691/2011), les États membres de l’Union européenne sont tenus de fournir six comptes économiques de l’environnement à Eurostat à partir de 2017. Il s’agit des trois comptes qui doivent être transmis depuis 2013, à savoir les comptes des taxes environnementales par activité économique (Environmental Taxes by Economic Activity, ETEA), les comptes des émissions atmosphériques (Air Emissions Accounts, AEA) et les comptes des flux de matières à l’échelle de l’économie (Economy-Wide Material Flow Accounts, EW-MFA), mais aussi des trois comptes qui doivent être fournis à partir de 2017, à savoir les comptes du secteur des biens et services environnementaux (Environmental Goods and Services Sector, EGSS), les comptes des dépenses de protection de l'environnement (Environmental Protection Expenditure Accounts, EPEA) et les comptes des flux physiques d'énergie (Physical Energy Flow Accounts, PEFA).

    L’Institut des comptes nationaux (ICN) présente, dans cette publication, les comptes du secteur des biens et services environnementaux pour la période 2014-2016.

    REP_EGSS2018  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Comptes des flux physiques d’énergie 2014-2016 28/09/2018

    Conformément au Règlement européen n° 691/2011 (modifié par Règlement européen n° 538/2014), les États membres de l’Union européenne sont tenus de fournir six comptes économiques de l’environnement à Eurostat à partir de 2017. Il s’agit des trois comptes qui doivent être transmis depuis 2013, à savoir les comptes des taxes environnementales par activité économique (Environmental Taxes by Economic Activity, ETEA), les comptes des émissions atmosphériques (Air Emissions Accounts, AEA) et les comptes des flux de matières à l’échelle de l’économie (Economy-Wide Material Flow Accounts, EW-MFA), mais aussi des trois comptes qui doivent être fournis à partir de 2017, à savoir les comptes du secteur des biens et services environnementaux (Environmental Goods and Services Sector, EGSS), les comptes des dépenses de protection de l'environnement (Environmental Protection Expenditure Accounts, EPEA) et les comptes des flux physiques d'énergie (Physical Energy Flow Accounts, PEFA).

    L’institut des comptes nationaux (ICN) présente, dans cette publication, les comptes des flux physiques d'énergie pour la période 2014-2016.

    REP_PEFA2018_11768  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Taxes environnementales par activité économique 2008-2016 28/09/2018

    Conformément au Règlement européen n° 691/2011 (modifié par Règlement européen n° 538/2014), les États membres de l’Union européenne sont tenus de fournir six comptes économiques de l’environnement à Eurostat à partir de 2017. Il s’agit des trois comptes qui doivent être transmis depuis 2013, à savoir les comptes des taxes environnementales par activité économique (Environmental Taxes by Economic Activity, ETEA), les comptes des émissions atmosphériques (Air Emissions Accounts, AEA) et les comptes des flux de matières à l’échelle de l’économie (Economy-Wide Material Flow Accounts, EW-MFA), mais aussi des trois comptes qui doivent être fournis à partir de 2017, à savoir les comptes du secteur des biens et services environnementaux (Environmental Goods and Services Sector, EGSS), les comptes des dépenses de protection de l'environnement (Environmental Protection Expenditure Accounts, EPEA) et les comptes des flux physiques d'énergie (Physical Energy Flow Accounts, PEFA).

    L’Institut des comptes nationaux (ICN) présente, dans cette publication, les comptes relatifs aux taxes environnementales par activité économique pour la période 2008-2016.

    REP_ETEA2018_11763  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Comptes des émissions atmosphériques 2008-2016 28/09/2018

    Conformément au Règlement européen n° 691/2011 (modifié par Règlement européen n° 538/2014), les États membres de l’Union européenne sont tenus de fournir six comptes économiques de l’environnement à Eurostat à partir de 2017. Il s’agit des trois comptes qui doivent être transmis depuis 2013, à savoir les comptes des taxes environnementales par activité économique (Environmental Taxes by Economic Activity, ETEA), les comptes des émissions atmosphériques (Air Emissions Accounts, AEA) et les comptes des flux de matières à l’échelle de l’économie (Economy-Wide Material Flow Accounts, EW-MFA), mais aussi des trois comptes qui doivent être fournis à partir de 2017, à savoir les comptes du secteur des biens et services environnementaux (Environmental Goods and Services Sector, EGSS), les comptes des dépenses de protection de l'environnement (Environmental Protection Expenditure Accounts, EPEA) et les comptes des flux physiques d'énergie (Physical Energy Flow Accounts, PEFA).

    L’institut des comptes nationaux (ICN) présente, dans cette publication, les comptes des émissions atmosphériques pour la période 2008-2016.

    REP_AEA2018_11767  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Value chain integration of export-oriented and domestic market manufacturing firms - An analysis based on a heterogeneous input-output table for Belgium 26/09/2018

    Pour permettre une analyse plus fine de la compétitivité et de l’intégration dans les chaînes de valeur, ce working paper présente une scission des branches manufacturières dans les tableaux emplois-ressources et entrées-sorties de la Belgique pour l’année 2010, en entreprises tournées vers l'exportation et entreprises tournées vers le marché domestique. Cette scission est réalisée à partir de microdonnées et les entreprises sont considérées comme exportatrices dès lors que minimum 25% de leur chiffre d’affaires est réalisé à l’exportation. Les analyses menées à partir du TES hétérogène en termes d’exportations ainsi obtenu mettent en lumière des différences de structures d’input et d’importation entre les deux types entreprises : le contenu en valeur ajoutée de la production des entreprises exportatrices est moins élevé, et elles importent proportionnellement plus de produits intermédiaires. En outre, les exportations de ces entreprises génèrent une valeur ajoutée substantielle dans d'autres entreprises belges, en particulier des entreprises de services. Du point de vue des politiques à mener, ces résultats montrent que la compétitivité extérieure de la Belgique ne dépend pas uniquement des entreprises exportatrices, mais aussi des entreprises tournées vers le marché belge. En conséquence, si l’on veut maximiser les effets de la promotion des exportations sur la création de valeur ajoutée en Belgique, mener des actions ciblées sur les seules entreprises exportatrices ne suffit pas.

    WP 11-18  Publication(en),

 1 de 33 
Please do not visit, its a trap for bots