Page Title

Actualités

Tout ce qui fait ou fera l’actualité du BFP est présenté dans cette rubrique : qu’il s’agisse de ses dernières études, des communiqués de presse en relation avec celles-ci, d’articles ou encore l’annonce de ses prochaines publications, workshops, colloques.

Communiqués de presse & articles (330)

2018

  • La croissance de l’économie belge s’établirait à 1,6 % en 2018 et en 2019 ( 07/06/2018 )

    Les perspectives de croissance de l’économie belge pour 2018 ont été revues légèrement à la baisse (1,6 %) par rapport à nos perspectives de février, suite à un premier trimestre décevant. En 2019, la croissance se maintiendrait à 1,6 %. En ce qui concerne l’emploi, il progresserait de 106 000 personnes sur l’ensemble des deux années. Partant de l’hypothèse de prix du pétrole stables en 2019, l’inflation fléchirait de manière non négligeable pour atteindre 1,7 % contre 2,0 % cette année.

    Conformément à la loi du 21 décembre 1994, l’Institut des comptes nationaux a communiqué les chiffres du budget économique au ministre de l’Économie. Ces perspectives macroéconomiques s’inscrivent dans le cadre de la préparation du budget 2019.


  • Comment obtenir une énergie propre pour tous les Belges ? ( 17/05/2018 )

    L’accord de Pâques est conclu et la stratégie énergétique est approuvée. Pour que cette stratégie se transforme en un plan opérationnel, elle doit encore être traduite en chiffres. En outre, la Belgique doit introduire, en application du paquet ‘Une énergie propre pour tous les Européens’, un projet de plan national Énergie et Climat auprès de la Commission européenne pour la fin 2018. Le Bureau fédéral du Plan apporte sa contribution à ce projet par le biais de sa dernière publication. Celle-ci fait suite à la publication, en octobre 2017, des Perspectives énergétiques qui s’appuient sur un seul scénario, soit un scénario dépourvu d’objectifs ou de nouvelles politiques au-delà de 2020, appelé scénario de référence.


  • Non-recours aux réductions de cotisations sociales “premiers engagements” : quelle ampleur ? ( 02/05/2018 )

    Une part non négligeable d'employeurs qui remplissent les conditions d’octroi à la mesure de réductions de cotisations “premiers engagements” n'y recourt pas, même dans le cas d'une exemption des cotisations patronales de base telle que prévue dans le cadre du tax shift. Ce phénomène de non-recours pourrait biaiser les effets attendus de la mesure en termes de création d'emplois.


  • Bien-être et PIB évoluent-ils de concert ? ( 20/02/2018 )

    Une majorité des 63 indicateurs du rapport Indicateurs complémentaires au PIB montre une amélioration. Malgré cela, le bien-être a diminué entre 2008 et 2016. C’est ce qu’indique un nouvel indicateur composite proposé par le BFP. Cette diminution découle principalement de la détérioration de l’état de santé des Belges, entre autres de leur état de santé mentale.


  • La croissance de l’économie belge devrait légèrement s’accélérer cette année pour atteindre 1,8 % ( 08/02/2018 )

    La croissance économique de la zone euro a surpris positivement l’an dernier (2,5 %) et devrait rester vigoureuse en 2018 (2,2 %). Dans ce contexte, les perspectives de croissance de l’économie belge pour 2018 ont été revues légèrement à la hausse (1,8 %) par rapport à nos perspectives de septembre. L’emploi devrait poursuivre sa progression, à hauteur de 57 000 unités cette année. L’inflation devrait reculer quelque peu pour atteindre 1,7 %, et ce en raison de l’appréciation de l’euro et de la baisse marquée des prix de l’électricité en Région flamande. Conformément à la loi du 21 décembre 1994, l’Institut des comptes nationaux a communiqué les chiffres du budget économique au ministre de l’Économie. Ces prévisions macroéconomiques servent de base au contrôle budgétaire pour l'année 2018.


2017

  • Concrétiser les objectifs de développement durable ( 19/12/2017 )

    Comme tous les pays membres de l’ONU, la Belgique s’est engagée à atteindre les objectifs mondiaux de développement durable (SDG) en 2030. Le Rapport fédéral sur le développement durable 2017 montre
    que :

    • dans de nombreux cas, les SDG restent à l’état d’aspiration et doivent encore être traduits en objectifs chiffrés;
    • les évolutions actuelles vont souvent dans la direction des SDG;
    • les objectifs chiffrés, lorsqu’ils existent, sont en général loin d’être atteints par la prolongation des évolutions actuelles; atteindre ces objectifs demande donc de modifier les politiques.

  • Énergie, électricité et émissions : les calculs du Bureau fédéral du Plan ( 30/11/2017 )

    A la veille de périodes propices à la réflexion, le Bureau fédéral du Plan recommande à celles et ceux que l’avenir énergétique et climatique du pays intéresse la lecture des quatre études qu'il a publiées au cours de l'année écoulée. Chacune de celles-ci rassemble nombre d'informations factuelles qui aideront à des prises de décisions fondées sur des données quantifiées dans le cadre de la transition énergétique nationale et européenne. Les aspects clefs de la politique énergétique sont en effet chiffrés de manière détaillée dans ces diverses études, qu'il s'agisse de la sécurité d'approvisionnement énergétique de la Belgique dans le contexte européen, de l’évolution des émissions de gaz à effet de serre dans les différents secteurs d'activité, des besoins d'investissements en production d'électricité, de l'évolution des coûts de l’énergie, etc... A l'image du jeu de société « Puissance 4 », le Bureau Fédéral Plan aligne ses quatre études et les met à la disposition des autorités et du public comme autant de pions dont la combinaison devrait aider à la concrétisation du pacte énergétique annoncé par les autorités fédérale et régionales.


  • Délocalisations au sens large : conséquences pour l’emploi et la productivité sectorielle en Belgique ( 21/11/2017 )

    La réorganisation des processus de production au cours des dernières décennies a donné lieu à une division internationale du travail plus poussée et à des délocalisations d’activités manufacturières et de services aux entreprises. Si du point de vue des entreprises, l’objectif est de générer des gains de productivité, les délocalisations suscitent, par contre, des craintes dans les pays industrialisés comme la Belgique, en particulier pour l’emploi. Cet article présente une analyse des délocalisations et de leurs effets pour la Belgique. Il s’agit d’un article publié dans la revue « Reflets & perspectives de la vie économique » et c’ est un résumé des derniers working papers du BfP au sujet des délocalisations (« offshoring ») qui ont été publiés en Anglais.


  • Croissance de la productivité et de l’emploi : le défi de la Belgique ( 17/10/2017 )

    Sur la période 1970-2015, le ralentissement de la croissance du PIB par personne en Belgique s’explique essentiellement par un affaiblissement de la croissance de la productivité du travail. Jusqu’au milieu des années quatre-vingt, la baisse des heures travaillées par personne a aussi contribué à ce ralentissement.


  • La croissance de l’économie belge s’établirait à 1,7 % tant en 2017 qu’en 2018 ( 07/09/2017 )

    Cette année ainsi que l’année prochaine, la croissance de la zone euro devrait rester soutenue, atteignant respectivement 2,1 % et 1,8 %, en hausse par rapport aux prévisions prévalant en juin dernier. Notre prévision de croissance pour l’économie belge est également revue à la hausse, quoique de façon plus modeste. L’emploi devrait progresser de 104 000 unités sur l’ensemble de la période 2017-2018. Quant à l’inflation, elle ralentirait nettement en 2018.

    Conformément à la loi du 21 décembre 1994, l’Institut des comptes nationaux a communiqué les chiffres du budget économique au ministre de l’Économie. Ces perspectives macroéconomiques s’inscrivent dans le cadre de la préparation du budget 2018.


  • La croissance de l’économie belge s’établirait à 1,6 % tant en 2017 qu’en 2018 ( 08/06/2017 )

    La conjoncture européenne apparaît actuellement plus robuste qu’anticipé après le référendum sur le Brexit. Notre prévision de croissance pour l’économie belge en 2017 a, dès lors, été revue à la hausse pour s’établir à 1,6 %. En 2018, la croissance se maintiendrait à 1,6 %. Au cours de ces deux années, celle-ci est principalement soutenue par la consommation des particuliers et les investissements des entreprises. L’emploi progresserait de 105 000 unités sur l’ensemble des deux années. Quant à l’inflation, elle ralentirait en 2018. Conformément à la loi du 21 décembre 1994, l’Institut des comptes nationaux a communiqué les chiffres du budget économique au ministre de l’Économie. Ces perspectives macroéconomiques s’inscrivent dans le cadre de la préparation du budget 2018.


  • Bien-être des Belges : le revenu seul ne suffit pas ( 02/06/2017 )

    La santé est le principal déterminant du bien-être des Belges. Le revenu compte aussi mais dans une moindre mesure. Avoir un travail et être entouré de proches ont également un impact sur le bien-être. C’est ce qui ressort des résultats pour un Belge « moyen ». L’analyse de différents sous-groupes montre aussi que ces déterminants n’ont pas la même importance pour tous les Belges.


  • Le transport : troisième poste de dépenses des ménages en Belgique ( 20/04/2017 )

    En 2015, sur 10 euros dépensés par les ménages, un peu plus d’un euro était consacré au transport (11% des dépenses totales). Il s’agit du troisième poste de dépenses après le logement (24%) et l’alimentation (13%). Cette part est restée relativement stable entre 1995 et 2015 bien que les dépenses de transport (corrigées de l’inflation) aient augmenté de 18% au cours de la même période.


  • La croissance de l’économie belge s’accélérerait légèrement en 2017, atteignant 1,4 % ( 09/02/2017 )

    Depuis la publication des prévisions économiques de septembre 2016, la prévision de croissance pour l’économie européenne en 2017 a été légèrement revue à la hausse. La croissance du PIB belge pour 2017 est dès lors relevée, passant de 1,2 % à 1,4 %. En outre, la croissance économique belge de 2016 et 2017 semble plus intensive en emplois qu’anticipé initialement. L’inflation dépasserait légèrement 2 % en 2017 en raison de l’augmentation du prix du pétrole.


  • Bonne qualité de vie en moyenne, mais situation dégradée pour les plus défavorisés ( 07/02/2017 )

    En Belgique, le PIB par habitant a dépassé son niveau d'avant la crise de 2008. La qualité de vie est bonne en moyenne: l'espérance de vie augmente, les écarts entre les femmes et les hommes se réduisent, la production de déchets municipaux diminue, etc. Mais ces valeurs moyennes cachent des évolutions préoccupantes pour les plus défavorisés : par exemple, l'augmentation du surendettement et du nombre de personnes bénéficiant du revenu d'intégration sociale. Ces constats ressortent de l'examen de 67 indicateurs qui complètent le PIB en mesurant l'évolution de la Belgique dans les domaines sociaux, environnementaux et économiques. Toutes les informations sont disponibles sur le site www.indicators.be.


 1 de 14  press.php?lang=fr&Grid1Page=2 press.php?lang=fr&Grid1Page=14
Please do not visit, its a trap for bots