Page Title

Publications

Dans un souci de transparence et d’information, le BFP publie régulièrement les méthodes et résultats de ses travaux. Les publications sont organisées en séries, entre autres, les perspectives, les working papers et planning papers. Certains rapports peuvent également être consultés ici, de même que les bulletins du Short Term Update publiés jusqu’en 2015. Une recherche par thématique, type de publication, auteur et année vous est proposée.

Fact Sheet 006 : Les sources de la croissance de la productivité du travail en Belgique (23/09/2021)

!

La version du Fact Sheet disponible ci-dessus en format HTML ne contient généralement pas l'ensemble des informations reprises dans l'article en format pdf. Pour une version complète du document (avec les graphiques et tableaux), veuillez télécharger le document en format pdf disponible dans le cadre "PDF & downloads" situé à droite.

Qu’est-ce qui soutient la croissance de la productivité du travail en Belgique ? Les données de la base EUKLEMS du Bureau fédéral du Plan donnent une réponse à cette question.

Contributions à la croissance de la productivité du travail : capital, composition de la main-d’œuvre et progrès technique

Par la comptabilité de la croissance, le taux de croissance de la productivité du travail de l’économie peut être décomposé en quatre contributions :

  • l’effet de composition de la main-d’œuvre : une modification des caractéristiques des travailleurs (qualifications, genre, âge) influence  la productivité,
  • l’intensification capitalistique en actifs tangibles (capital tangible par heure travaillée) : l’augmentation du capital investi ou l’installation de nouveaux équipements ou machines par heure travaillée augmente la productivité des travailleurs,
  • l’intensification capitalistique en actifs intangibles comme  la R&D ou les logiciels (capital intangible par heure travaillée),
  • la productivité totale des facteurs (PTF) qui inclut les innovations organisationnelles et de procédé au sens large.
     

Sur la période 2000-2019, la croissance de la productivité du travail est expliquée presque à parts égales par les 4 composants. L’augmentation du capital total (composants tangible et intangible) par heure travaillée a donc davantage soutenu la croissance de la productivité que l’innovation ou la modification des caractéristiques des travailleurs.

Cette longue période est composée de deux sous-périodes assez distinctes séparées par la crise économique et financière de 2008. Avant la crise, l’innovation mesurée par la PTF jouait un rôle important dans la croissance de la productivité du travail. Cette croissance était également soutenue par l’augmentation du capital et en particulier du capital tangible par heure travaillée (bâtiments, équipements, infrastructure).

Ralentissement de la croissance de la productivité : baisse des contributions de l’innovation et du capital tangible

La forte diminution du taux de croissance de la productivité du travail après la crise trouve son explication dans la forte réduction de la contribution de la PTF (divisée par 3,5) et de l’intensification capitalistique en actifs tangibles (divisée par 3). L’intensification capitalistique en actifs intangibles réduit aussi sa contribution à la croissance de la productivité mais de façon beaucoup plus modérée. La contribution de l’actif R&D par heure travaillée augmente même après la crise, mais elle est compensée par la baisse de la contribution des investissements en logiciels par heure travaillée.

  Documents associés

None

  Thématiques

None

  JEL

None

  Mots clés

None

Please do not visit, its a trap for bots