Page Title

Publications

Dans un souci de transparence et d’information, le BFP publie régulièrement les méthodes et résultats de ses travaux. Les publications sont organisées en séries, entre autres, les perspectives, les working papers et planning papers. Certains rapports peuvent également être consultés ici, de même que les bulletins du Short Term Update publiés jusqu’en 2015. Une recherche par thématique, type de publication, auteur et année vous est proposée.

Documents (10)

2021

  • Quel potentiel de réduction de la congestion routière peut offrir le covoiturage ? 28/01/2021

    Combiner des mesures maniant le « bâton » (un prélèvement kilométrique généralisé) et la « carotte » (soutien du covoiturage) permettrait de relever le taux d’occupation des voitures de 1,44 à 1,5 en Belgique. Cette augmentation relativement limitée s’explique principalement par la proportion relativement faible de trajets pour lesquels une augmentation du coefficient d’occupation est une option réaliste, et par certains des inconvénients liés à l'organisation du covoiturage. Toutefois, cette combinaison de mesures peut conduire à une amélioration sensible des conditions de circulation aux endroits et aux périodes où la congestion est la plus forte.

    Articles - Article 006  

2020

  • Baisse de 60 % des kilomètres parcourus par les personnes en Belgique au mois d’avril 2020 11/09/2020

    Les mesures sanitaires contraignantes prises par les autorités publiques en raison des risques générés par l’épidémie de COVID-19 ont eu pour effet notable une forte baisse de la demande de transport en Belgique. Les facteurs à l’origine de cette baisse sont multiples, allant de restrictions explicites importantes concernant les déplacements individuels, aux effets indirects par le biais de canaux économiques. Au cours du confinement strict du mois d’avril 2020, le nombre de kilomètres parcourus en Belgique par les personnes (passagers-kilomètres, ou pkm) est estimé en déficit de 60 % par rapport à un mois d’avril normal. Le déficit estimé est moins important pour les marchandises, avec environ un tiers des tonnes-kilomètres (tkm) de référence parcourues en Belgique non réalisé. Au mois de mai, la levée progressive des mesures conduit à une reprise des déplacements, avec un recul plus faible des distances parcourues : -37 % de pkm pour les personnes et -20 % de tkm pour les marchandises par rapport à un mois de mai normal.

    Articles - Article 005  

2019

  • Le coût de la congestion du trafic en Belgique 06/09/2019

    Ce rapport vise à quantifier le coût d’efficacité du système fiscal actuel du transport en Belgique en calculant les gains en termes de bien-être d’un système optimal de taxes / subventions (c’est-à-dire en considérant le trafic routier privé en liaison avec les transports publics). Nous avons estimé que le gain en bien-être total s'élevait à 2,3 milliards d'euros, dont 1,3 milliard de gains en temps pour les usagers de la route. Une partie importante de ce gain provient d’une diminution des distorsions provoquées par un large éventail de subventions.

    Planning & Working Papers - WP 09-19  Publication(en), Publication(fr), Publicatie(nl),

2016

  • Commuting subsidies in Belgium - Implementation in the PLANET model 28/10/2016

    Cette étude vise à quantifier l’ampleur des subventions liées aux déplacements domicile-lieu de travail en Belgique ainsi que l’impact de ces subventions sur le trafic. À cet effet, nous avons adapté le modèle PLANET en tenant compte des données les plus récentes disponibles sur le traitement fiscal à l’impôt des personnes physiques des remboursements des frais de déplacement domicile-lieu de travail et sur les subventions du système du tiers payant pour le transport ferroviaire. Le taux de subventionnement varie sensiblement selon le mode de transport utilisé pour les déplacements domicile-lieu de travail et le type de remboursement. Il apparaît que les déplacements domicile-lieu de travail effectués avec son véhicule personnel sont généralement peu subventionnés, s’ils le sont. En revanche, les déplacements en voiture de société, à vélo et en transports en commun jouissent de taux de subventionnement relativement élevés. Les simulations de politiques montrent dans quelle mesure les subventions aux déplacements domicile-lieu de travail influence la répartition modale. Il apparaît en outre que l’exonération de l’intervention patronale dans l’impôt des personnes physiques et les subventions aux usagers du rail n’incitent que modérément à abandonner les modes privés de transport, mais contribuent à un allongement des distances de déplacement.

    Planning & Working Papers - Working Paper 11-16  Publication(en),

2012

  • Impact sur l’environnement de l’évolution de la demande de transport à l’horizon 2030 18/09/2012

    Le Bureau fédéral du Plan et le SPF Mobilité et Transports ont publié en septembre 2012 une nouvelle projection de référence de l’évolution à long terme de la demande de transport en Belgique (BFP et SPF M&T, 2012). Outre l’évolution du transport de personnes et de marchandises ainsi que de son coût, cette projection présente des perspectives d’évolution des émissions des gaz à effet de serre ainsi que des principaux polluants libérés par le transport et calcule le coût environnemental de ces émissions. Les calculs ont été réalisés en collaboration avec le VITO dans le cadre des projets LIMOBEL et PROLIBIC, tous deux financés par la Politique scientifique fédérale.

    Le présent Working Paper présente la méthodologie appliquée pour évaluer l’impact du transport sur l’environnement, ainsi qu’une analyse détaillée de l’évolution des émissions de CO2, NOx et PM2,5 libérées par le transport à l’horizon 2030. Cette analyse détaillée comprend notamment une analyse de décomposition permettant de mettre en évidence les différents facteurs explicatifs de cette évolution.

    Planning & Working Papers - Working Paper 11-12  Publication(fr), Publicatie(nl),

2006

  • Network industry reform in Belgium: the macroeconomic impact 06/10/2006

    Two Working Papers on the macroeconomic impact of network industry reform have been published. The first is a detailed report in Dutch, the second a summary paper in English. The analysis builds on a simulation by FPB’s macroeconometric model HERMES, and a simulation by IMF’s general equilibrium model GEM. Although both simulations were based on the same exogenous input, they gave significantly different outcomes. This sheds light on the applicability of different modelling approaches to an issue at hand.

    Articles - WP 08-06 / 10-06  

  • Network Industry Reform in Belgium: Macroeconometric versus General-Equilibrium Analyses 30/09/2006

    In network industries the market reform that is being pursued by national and supranational authorities should lead to an improvement of efficiency, which spills over into a beneficial macroeconomic impact. This paper presents two alternative simulations of the potential impact in Belgium. These simulations give very different outcomes, but are still complementary. A macroeconometric approach seems to be more realistic in the short and mid term because it has been built up from observed behavioural relationships. A general-equilibrium approach gives rise to drawing some lessons about the conditions that make the impact more pronounced in the long term.

    Planning & Working Papers - Working Paper 10-06  Publication(en),

2002

  • Geographical Agglomeration: the Case of Belgian Manufacturing Industry 30/12/2002

    The aim of this working paper is to carry out a descriptive analysis of the geographical concentration of the manufacturing sector in Belgium, from which geographical agglomeration of sectors of activity is analyzed at a fine industrial level, i.e. NACEBEL 4-digit industries.

    Planning & Working Papers - Working Paper 14-02  Publication(en),

Please do not visit, its a trap for bots