Page Title

Outils & infos

Le BFP met à votre dispositions quelques outils pour retrouver des informations sur le site : moteur de recherche, carte du site, classification et mots-clés. Par ailleurs, vous trouverez également les rubriques relatives à l'utilisation des cookies, notre charte de l'utilisateur ou la possibilité de formuler une plainte.

Classification JEL

 JEL GuideMicroéconomieProduction et organisationsProduction; capital et facteur total de productivité; capacité [D24]

 

  • Economic impact of professional services reform in Belgium - A DSGE simulation [30/06/2018]

    Ce working paper analyse l’impact économique d’une réforme des services professionnels réglementés en Belgique à l’aide de simulations utilisant le modèle DSGE de la Commission européenne QUEST III R&D

    Working Paper 09-18
     
  • Young Firms and Industry Dynamics in Belgium [24/06/2016]

    Des études récentes ont mis en évidence l’importance des entrants et des jeunes entreprises pour la création d’emploi, la productivité et la croissance économique. Certains académiques soutiennent que la diminution du taux auquel les nouvelles entreprises sont créées peut entrer en ligne de compte pour expliquer le ralentissement de la productivité dont sont témoins la plupart des pays de l’OCDE. La Belgique se compare défavorablement avec d’autres pays en raison de son très faible taux de start-up. Ce papier revoit les preuves empiriques entre les pays, fournit une analyse supplémentaire du rôle des jeunes entreprises dans la dynamique de l’emploi et de la productivité par branche en Belgique et conclut par une discussion des implications pour la politique économique.

    Working Paper 06-16
     
  • Labour productivity growth in Belgium - Long-term trend decline and possible actions [02/10/2015]

    Le papier analyse la tendance à long terme de la croissance économique belge et l’évolution récente de la productivité du travail en prenant en compte l’impact de la crise. Il identifie les causes de la baisse tendancielle des gains de productivité en analysant les changements structurels de l’économie et en appliquant la méthodologie de la comptabilité de la croissance à des données sectorielles. Enfin, il envisage les actions politiques possibles qui minimisent l’impact négatif sur la demande agrégée tout en maximisant l’effet positif sur la croissance de la productivité du travail.

    Working Paper 06-15
     
  • Compétitivité de la Belgique - Défis et pistes de croissance [26/11/2012]

    Le Bureau fédéral du Plan a rédigé, en mai 2012, un rapport intermédiaire sur la compétitivité de la Belgique en réponse à une demande du Premier Ministre dans le cadre de la première phase de l’élaboration du plan de relance. Ce rapport établissait le diagnostic de la compétitivité belge et devait permettre d’éclairer le gouvernement sur la situation de la Belgique relativement aux trois pays voisins. Les analyses se sont poursuivies en vue de mettre en évidence les déterminants de la compétitivité et par là, les principaux défis à relever pour l’améliorer. La publication actuelle, finalisée le 26 octobre 2012, synthétise ces analyses. Elle a été communiquée au Premier Ministre et au Ministre de l’économie comme appui technique à la deuxième phase du plan de relance dans le cadre de l’élaboration du budget 2013.

    Planning Paper 112
     
  • A decomposition of industry-level productivity growth in Belgium using firm-level data [21/07/2011]

    Dans ce Working Paper, la croissance de la productivité totale des facteurs au niveau sectoriel, c’est-à-dire la part de la croissance de l’output qui ne peut pas être expliquée par la croissance des facteurs de production, est décomposée pour la période 2000-2008 sur la base de données d’entreprises belges. La décomposition permet d’évaluer dans quelle mesure la croissance de la productivité dans une branche donnée s’explique par l’évolution de la productivité des entreprises, par une redistribution des parts de marché entre les entreprises existantes ou encore par la création et disparition d’entreprises.

    Working Paper 11-11
     
  • The determinants of industry-level total factor productivity in Belgium [26/04/2011]

    Dans ce Working Paper, l’impact des déterminants potentiels de la productivité totale des facteurs, c’est-à-dire de la part de l’output qui ne peut pas être expliquée par la quantité de facteurs de production, est estimé pour la Belgique en utilisant des données sectorielles couvrant la période 1988-2007.

    Working Paper 07-11
     
  • Comparaison des composantes de la croissance de la productivité : Belgique, Allemagne, France et Pays-Bas 1996-2007 [21/10/2010]

    Afin de mieux comprendre la faible croissance de la productivité du travail en Belgique, sur la période 1996‐2007, ce working paper fournit pour ce pays et ses trois voisins, d’abord une analyse des niveaux de productivité et, ensuite, une décomposition de la croissance de la productivité selon la méthode de la comptabilité de la croissance pour les principales branches d’activité de l’économie marchande. Cette décomposition permet de souligner la contribution relativement importante de l’intensification en capital de la production dans la plupart des branches d’activité tant de l’industrie manufacturière que des services marchands. Cette augmentation du capital par heure prestée est principalement une augmentation en quantité dans l’industrie manufacturière et en qualité (effet de composition des investissements) dans les services marchands. Parallèlement, la décomposition de la croissance de la  productivité du travail permet aussi de souligner la faiblesse relative de la croissance de la productivité totale des facteurs, c’est‐à‐dire de l’efficacité dans la combinaison des facteurs de production, dans la majorité des branches d’activité de l’économie marchande belge.

    Working Paper 18-10
     
  • Alternative assessment of Belgian competitiveness [15/09/2009]

    Ce document analyse graphiquement et économétriquement la relation entre la position relative, en termes de valeur ajoutée et de prix, de la manufacture et des services marchands belges dans l'Union européenne des Quinze sur la période 1970-2005. Les prix relatifs sont ensuite décomposés en coûts relatifs des facteurs de production. L'étude se poursuit en remplaçant les coûts unitaires relatifs du travail par les salaires horaires relatifs et les productivités relatives. Finalement, les productivités relatives sont remplacées par leurs composantes, c'est-à-dire les intensités capitalistiques relatives, les effets relatifs de composition de la main-d'œuvre et les productivités totales relatives des facteurs. Toutes les données utilisées sont extraites de la base de données EUKLEMS dans sa version de mars 2008.

    Working Paper 09-09
     
  • Capital services and total factor productivity measurements : impact of various methodologies for Belgium [01/03/2007]

    This Working Paper presents the different methodologies currently used to construct a volume index of capital services and analyzes the effects of methodological changes on capital services and total factor productivity estimates for Belgium over the period 1970-2004. The measurement of capital services is realized in two steps. First, productive capital stocks have to be estimated for each type of asset. Two methodologies are generally used: the geometric and the hyperbolic profile. Secondly, these stocks are aggregated, using the user costs of capital (exante or ex-post approach) as weights to derive an overall index. For the economy as a whole and the entire period, under an ex-post approach, the volume indices of capital services estimated with a hyperbolic age-efficiency profile grow at a higher rate than the indices estimated with a geometric profile. This general conclusion is, however, not observed in every sector. Under an ex-ante approach, the different volume indices are quite similar for the whole economy, even if the indices grow generally at a slightly higher rate in the case of a geometric pattern. A higher growth rate of the volume indices generates a higher capital contribution and, consequently, a lower TFP contribution. Over long periods of time, the different TFP estimates are relatively similar. Over shorter periods, the different methodologies generate more significant variations in the TFP contribution.

    Working Paper 03-07
     
  • ICT Diffusion and Firm-level Performance : Case Studies For Belgium [21/06/2003]

    Working Paper 08-03
     
Aucun enregistrement
Please do not visit, its a trap for bots