Page Title

Thématiques

Les études réalisées par le BFP sont essentiellement articulées autour de 11 thèmes principaux : Comptes et analyses environnementaux, Comptes et analyses sectoriels, Développement durable, Economie internationale, Energie, Etudes structurelles, Finances publiques, Marché du travail, Perspectives et analyses macroéconomiques, Protection sociale, démographie et prospective, Transport.

Marché du travail

Contact

  • http://labour.plan.be

Plan pour la reprise et la résilience [06/05/2021]

Le Bureau fédéral du Plan a été amené à évaluer le Plan national pour la reprise et la résilience. Voici les rapports qui y sont consacrés :

Effets macroéconomiques et budgétaires du projet de plan national pour la reprise et la résilience - Rapport au secrétaire d'État pour la Relance et les Investissements stratégiques [28/04/2021]

Le plan national pour la reprise et la résilience détaille l’usage qui sera fait de la dotation européenne de 5,925 milliards d’euros dans le cadre de la facilité du même nom. La majeure partie du plan belge, soit 88 %, est directement dévolue à un accroissement du stock de capital de l’économie belge, par des investissements publics et par des aides à l'investissement privé. À court terme, au plus fort de l’effet de relance du plan, le surcroît d’activité économique atteindrait 0,2 % par rapport à un scénario hors plan. Bien que l'impulsion soit temporaire, elle entraîne des effets de long terme en raison de l’augmentation du stock de capital public et du soutien aux activités de R&D qui améliorent la rentabilité du stock de capital des entreprises et encouragent son accumulation. À l’horizon 2040, le PIB devrait encore être supérieur de 0,1 % à la trajectoire de croissance hors plan. Cette estimation ne tient pas compte du volet réformes du plan, ni des plans de relance, d’investissements et de réforme plus larges annoncés par les Régions et le pouvoir fédéral, ni de l’effet induit sur l’économie belge des plans étrangers.

Impact positif mais limité de la mesure "premiers engagements" sur la survie des jeunes entreprises [05/03/2021]

La mesure "premiers engagements" vise à promouvoir l’emploi en soutenant les petites et nouvelles entreprises. Sous le gouvernement Michel, elle a été renforcée dans le cadre du tax shift et a gagné en notoriété. Quatre ans plus tard, que révèle une première évaluation de son impact ? La mesure augmente modérément les chances de survie des petites et nouvelles entreprises et les nouvelles modalités ne semblent pas renforcer ces chances. Notre analyse ne permet toutefois pas de dire si les nouvelles modalités ne répondent pas à un besoin des jeunes entreprises ou si ce renforcement a attiré un plus grand nombre d’employeurs à risque.

WP 02-21 : Analyse des effets de la mesure "premiers engagements" sur la survie des jeunes entreprises qui emploient des salariés [05/03/2021]

La mesure "premiers engagements" vise à promouvoir l’emploi en soutenant les nouvelles et petites entreprises. L’analyse montre que la mesure a un effet positif mais modeste sur la probabilité de survie des jeunes entreprises. De plus, le renforcement en 2016 ne semble pas générer de gain additionnel. D’une part, ces résultats laisseraient supposer que l’extension des modalités ne répondait pas à un vrai besoin des bénéficiaires. D’autre part, le renforcement aurait pu inciter un plus grand nombre d’employeurs à se lancer dans une activité risquée.

Perspectives budgétaires 2021-2026 des entités fédérées - Projection élaborée en tenant compte des informations disponibles au 8 février 2021 [05/03/2021]

Les Perspectives économiques 2021-2026 de février 2021 du Bureau fédéral du Plan présentent une projection du solde de financement de l’ensemble des communautés et régions. Le présent rapport en fournit une désagrégation, en distinguant la Communauté flamande, la Communauté française, la Région wallonne, la Région de Bruxelles-Capitale et les autres entités fédérées. Ces chiffres feront l’objet d’une actualisation et d’un commentaire détaillé lors de la publication des "Perspectives économiques 2021-2026" en juin 2021 et des "Perspectives économiques  régionales 2021-2026" en juillet 2021.

Contact

  • http://labour.plan.be

Les analyses du Bureau fédéral du Plan (BFP) abordant la problématique « marché du travail » sont principalement orientées vers la prévision et les projections à moyen et long terme. Des évaluations des mesures ou des réformes du marché du travail telles que les réductions de cotisations sociales ou les subventions salariales sont réalisées régulièrement.

Le BFP réalise différents types de travaux ayant pour thème principal le marché du travail :

  • Le BFP étudie et modélise les influences mutuelles entre les évolutions macroéconomiques et celles du marché du travail. Ceci permet l’analyse des impacts sur l’économie de mesures envisagées par les autorités publiques, mais aussi de l’impact des évolutions de la conjoncture économique sur la situation du marché du travail. La modélisation du marché du travail repose notamment sur une analyse détaillée des déterminants de l’emploi, des salaires ...
  • Le BFP élabore le « Budget économique » (voir le thème « Perspectives à court terme et conjoncture ») qui fournit le cadrage macroéconomique de court terme pour l’élaboration des budgets et des contrôles budgétaires par les autorités compétentes et dans lequel interviennent les évolutions de l’emploi, des salaires et du chômage.
  • Le BFP produit des projections détaillées à moyen terme (portant sur six années) de l’évolution du marché du travail national et par branches d’activité (voir le thème « Perspectives et analyses macroéconomiques à moyen terme »). Ces projections sont également réalisées pour chacune des entités fédérées dans le cadre du projet HERMREG qui associe le BFP à trois institutions régionales: le SVR, l’IBSA et l’IWEPS (voir le thème « Perspectives et analyses macroéconomiques à moyen terme> Economie régionale”).

Outre les applications macroéconomiques, des analyses sont également réalisées à partir des bases de données individuelles longitudinales, principalement dans le domaine de la formation des salaires. De même,  l'impact de politiques visant à augmenter le taux d'activité de certains groupes sur le marché du travail est également analysé par ce biais.

Enfin, le BFP étudie également dans une large mesure des aspects qualitatifs comme la segmentation du marché du travail selon des caractéristiques personnelles et des critères liés à la nature des emplois.

Méthodes et instruments

Outre plusieurs banques de données originales sur le plan analytique, les instruments utilisés sont :

  • les modules du marché du travail des modèles macroéconomiques nationaux MODTRIM, HERMES et HERMREG. HERMES contient des modules spécifiques pour la durée du travail, le coût du travail, l’allocation de l’emploi entre différents types de travail au niveau des branches et pour l’emploi dans le secteur des titres-services.
  • Tant dans HERMES que dans HERMREG, l’offre de main-d’œuvre est modélisée au moyen d’un module sociodémographique prévoyant aussi de projeter la demande de remplacement créée par la sortie de générations de travailleurs du marché du travail ainsi que les  besoins de recrutement qui seront comblés par les nouvelles générations qui s’y présentent;
  • analyses de type panel, double différence et discontinuité de la régression.

  5 derniers communiqués [Plus]

  5 dernières bases de données [Plus]

  5 dernières publications [Plus]

Contact

  • http://labour.plan.be
Please do not visit, its a trap for bots