Page Title

Thématiques

Les études réalisées par le BFP sont essentiellement articulées autour de 11 thèmes principaux : Comptes et analyses environnementaux, Comptes et analyses sectoriels, Développement durable, Economie internationale, Energie, Etudes structurelles, Finances publiques, Marché du travail, Perspectives et analyses macroéconomiques, Protection sociale, démographie et prospective, Transport.

Marché du travail

Contact

  • http://labour.plan.be

Perspectives économiques 2020-2025 – Mise à jour de septembre 2020 [07/10/2020]

L’économie belge a traversé une profonde récession au cours du premier semestre de cette année à la suite des mesures prises en Belgique et à l’étranger pour lutter contre le coronavirus. Vu l’ampleur et la nature inédites de cette crise, sa mesure reste incertaine de même que le déroulement de la reprise économique en sortie de crise. Par conséquent, les prévisions publiées depuis le printemps font l’objet de révisions qui peuvent être importantes au fur et à mesure de la disponibilité de nouvelles données.

L’économie belge devrait se contracter de 7,4 % en 2020 puis se redresser partiellement en 2021 (6,5 %) [10/09/2020]

Le présent scénario suppose, notamment, que la reprise en Belgique et à l’étranger n’est pas compromise par de nouvelles mesures de confinement généralisé. L’évolution de la pandémie reste toutefois une source d’incertitude pour les entreprises et les consommateurs.

Perspectives régionales à l’horizon 2025 : après la récession de 2020, une reprise économique forte mais partielle dans les trois régions [17/07/2020]

Perspectives économiques régionales 2020-2025 [17/07/2020]

Ces perspectives régionales sont le fruit d’une collaboration entre le Bureau fédéral du Plan, l’Institut Bruxellois de Statistique et d’Analyse (IBSA), l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS) et Statistiek Vlaanderen. En 2020, suite aux conséquences de la crise du coronavirus, l’économie belge devrait connaître sa plus forte contraction depuis la Seconde guerre mondiale (-10,5%). Dans ce contexte, et en tenant compte de la composition sectorielle de chacune des trois économies régionales, la contraction du PIB de 2020 est estimée à -11,1% pour la Flandre, -10,3% pour la Wallonie et -9,3% pour Bruxelles.

Les mesures de réduction du coût du travail : quel effet sur l’emploi et les finances publiques en Région bruxelloise ?  [26/06/2020]

Quelles mesures de réduction du coût du travail la Région bruxelloise peut-elle mettre en place pour créer de l’emploi ? Quelles mesures créent plus d’emplois et combien coûtent-elles à la Région ? La Région bruxelloise a-t-elle intérêt à ce que la Flandre et la Wallonie prennent des mesures similaires ? S’appuyant sur le modèle macroéconomique HERMREG, ce Focus tente de répondre à ces questions.

Contact

  • http://labour.plan.be

Les analyses du Bureau fédéral du Plan (BFP) abordant la problématique « marché du travail » sont principalement orientées vers la prévision et les projections à moyen et long terme. Des évaluations des mesures ou des réformes du marché du travail telles que les réductions de cotisations sociales ou les subventions salariales sont réalisées régulièrement.

Le BFP réalise différents types de travaux ayant pour thème principal le marché du travail :

  • Le BFP étudie et modélise les influences mutuelles entre les évolutions macroéconomiques et celles du marché du travail. Ceci permet l’analyse des impacts sur l’économie de mesures envisagées par les autorités publiques, mais aussi de l’impact des évolutions de la conjoncture économique sur la situation du marché du travail. La modélisation du marché du travail repose notamment sur une analyse détaillée des déterminants de l’emploi, des salaires ...
  • Le BFP élabore le « Budget économique » (voir le thème « Perspectives à court terme et conjoncture ») qui fournit le cadrage macroéconomique de court terme pour l’élaboration des budgets et des contrôles budgétaires par les autorités compétentes et dans lequel interviennent les évolutions de l’emploi, des salaires et du chômage.
  • Le BFP produit des projections détaillées à moyen terme (portant sur six années) de l’évolution du marché du travail national et par branches d’activité (voir le thème « Perspectives et analyses macroéconomiques à moyen terme »). Ces projections sont également réalisées pour chacune des entités fédérées dans le cadre du projet HERMREG qui associe le BFP à trois institutions régionales: le SVR, l’IBSA et l’IWEPS (voir le thème « Perspectives et analyses macroéconomiques à moyen terme> Economie régionale”).

Outre les applications macroéconomiques, des analyses sont également réalisées à partir des bases de données individuelles longitudinales, principalement dans le domaine de la formation des salaires. De même,  l'impact de politiques visant à augmenter le taux d'activité de certains groupes sur le marché du travail est également analysé par ce biais.

Enfin, le BFP étudie également dans une large mesure des aspects qualitatifs comme la segmentation du marché du travail selon des caractéristiques personnelles et des critères liés à la nature des emplois.

Méthodes et instruments

Outre plusieurs banques de données originales sur le plan analytique, les instruments utilisés sont :

  • les modules du marché du travail des modèles macroéconomiques nationaux MODTRIM, HERMES et HERMREG. HERMES contient des modules spécifiques pour la durée du travail, le coût du travail, l’allocation de l’emploi entre différents types de travail au niveau des branches et pour l’emploi dans le secteur des titres-services.
  • Tant dans HERMES que dans HERMREG, l’offre de main-d’œuvre est modélisée au moyen d’un module sociodémographique prévoyant aussi de projeter la demande de remplacement créée par la sortie de générations de travailleurs du marché du travail ainsi que les  besoins de recrutement qui seront comblés par les nouvelles générations qui s’y présentent;
  • analyses de type panel, double différence et discontinuité de la régression.

Contact

  • http://labour.plan.be
Please do not visit, its a trap for bots