Page Title

Publications

Dans un souci de transparence et d’information, le BFP publie régulièrement les méthodes et résultats de ses travaux. Les publications sont organisées en séries, entre autres, les perspectives, les working papers et planning papers. Certains rapports peuvent également être consultés ici, de même que les bulletins du Short Term Update publiés jusqu’en 2015. Une recherche par thématique, type de publication, auteur et année vous est proposée.

Modal choice for travel to work and school - Recent trends and regional differences in Belgium [Working Paper 07-14]

Les recherches récentes dans le domaine du transport montrent que l'utilisation de la voiture a atteint un seuil de saturation dans de nombreux pays développés. Surtout dans les zones métropolitaines, la voiture est progressivement délaissée au profit des modes de transport « doux » et des transports publics. En outre, les jeunes adultes ont modifié leur comportement de mobilité au détriment de la voiture. La présente analyse sur les déplacements domicile-travail et domicile-école en Belgique fait ressortir des évolutions semblables. Elle est basée sur des données récentes de la mobilité, issues de l'enquête belge sur les forces de travail (EFT) et de l'enquête socioéconomique de 2001.

Les recensements annuels de la circulation montrent que le nombre total de kilomètres parcourus par des voitures particulières en Belgique continue d'augmenter. Dans un même temps, nous constatons, à l'instar d'autres pays développés, une baisse de l'utilisation de la voiture dans deux groupes de population spécifiques : les personnes qui travaillent dans la Région de Bruxelles-Capitale et les étudiants de l'enseignement supérieur. Pour les déplacements vers les lieux de travail situés à Bruxelles, la position dominante de la voiture s’est amenuisée au profit des transports en commun. Parmi les étudiants de plus de 18 ans, l'utilisation de la voiture a sensiblement baissé dans les trois Régions, voire même chuté en Région de Bruxelles-Capitale.

Les voitures particulières restent le principal moyen de transport pour respectivement 75% et 85% des déplacements du domicile à un lieu de travail en Flandre et en Wallonie. En revanche, parmi les travailleurs se déplaçant vers la Région de Bruxelles-Capitale, la voiture ne représente plus que 48% de leurs déplacements domicile-travail, contre 57% au début des années 2000. Les transports en commun ont gagné du terrain et sont utilisés pour 44% des déplacements domicile-lieu de travail.

Pour les déplacements quotidiens de courte distance entre le domicile et le lieu de travail, la répartition modale varie sensiblement selon la Région : à Bruxelles, les bus, tram et métro constituent la principale alternative à la voiture tandis qu’en Flandre, le vélo est fréquemment utilisé. En Wallonie, la voiture reste le principal moyen de transport pour les déplacements vers le lieu de travail, même pour les courtes distances. Toutefois, la part élevée de la voiture doit être quelque peu nuancée suite au recours plus fréquent au covoiturage. Pour des distances plus longues vers le lieu de travail, seule la Région de Bruxelles-Capitale diffère, avec une part importante des trains comme alternative à la voiture particulière (plus de 50% des déplacements domicile-travail). En Flandre et en Wallonie, quand le lieu de travail est plus éloigné, le travailleur se déplace majoritairement en voiture.

Parmi les étudiants de l'enseignement supérieur, le transfert modal vers des modes de déplacement « doux » et les transports publics est plus marqué et plus généralisé. Dans les trois Régions belges, l'utilisation de la voiture pour des déplacements quotidiens vers une école supérieure ou l'université a fortement baissé depuis le début des années 2000. C'est à Bruxelles que la baisse est la plus forte : aujourd'hui moins d'un étudiant sur dix se rend aux cours en voiture. En Flandre, l'utilisation de la voiture parmi les étudiants est tombée à 19% des déplacements domicile-école, et à 31% en Wallonie. Dans les trois Régions, les étudiants se déplacent principalement en transports en commun. Les choix des étudiants pour des modes de transport plus durables reflètent les mêmes différences régionales que celles décrites pour les travailleurs. Ainsi, les étudiants se déplacent principalement en bus-tram-métro à Bruxelles, à vélo en Flandre et optent pour le covoiturage en Wallonie.

  Documents associés

None

  Données à consulter

None

  PDF & Download

  Auteurs

Karen Geurts (A)
 
A : Auteur, C : Contributeur

Date(s)

  Type de publication

Planning & Working Papers

Please do not visit, its a trap for bots