Page Title

Publications

Dans un souci de transparence et d’information, le BFP publie régulièrement les méthodes et résultats de ses travaux. Les publications sont organisées en séries, entre autres, les perspectives, les working papers et planning papers. Certains rapports peuvent également être consultés ici, de même que les bulletins du Short Term Update publiés jusqu’en 2015. Une recherche par thématique, type de publication, auteur et année vous est proposée.

Perspectives démographiques 2020-2070 - Scénario de référence et variantes [FOR_POP2070_12389]

Cette publication présente les principaux résultats des perspectives démographiques pour la Belgique : population, ménages, naissances, décès, migrations internationales et migrations internes.  Afin de mettre en avant la sensibilité des résultats à certaines hypothèses retenues, trois scénarios alternatifs y sont analysés : l’un lié à la crise sanitaire (Covid-19), un autre modifiant l’hypothèse de mortalité à long terme et un dernier adaptant l’hypothèse relative à l’émigration internationale.

Les perspectives démographiques 2020-2070 tiennent compte de la mise à jour des hypothèses relatives à la fécondité, à la mortalité, aux migrations internes et internationales et aux différentes formes de vie commune. Ces hypothèses se basent, entre autres, sur l’analyse des évolutions démographiques observées depuis 1992 jusqu’au 1er janvier 2020. La projection intègre des observations provisoires des naissances et des décès pour l’année 2020. Outre la mise à jour des tendances démographiques futures, la projection de référence repose sur un scénario spécifique lié à la pandémie. Ce scénario, fixé fin 2020, table sur une évolution sous-contrôle de l’épidémie en 2021, à savoir que le plan de vaccination progressif établi par le gouvernement sera exécuté, et que des mesures sont prises pour contenir l’épidémie.

Un rapport sous un format « Flash » de 4 pages concernant les présentes perspectives a déjà été publié mi-janvier afin de répondre à la demande et à l’actualité du moment. La présente publication est consacrée à la présentation des principaux résultats des perspectives démographiques pour la Belgique et les trois Régions. L’accent est mis tant sur la projection des composantes de la croissance démographique (naissances, décès, migrations internationales et migrations internes), que sur la croissance de la population et des ménages.

À long terme, dans le scenario de référence, la population belge continue de croître (12,8 millions d’habitants en 2070 par rapport à 11,5 millions en 2020), mais à un rythme moins soutenu que la moyenne observée sur les 30 dernières années. L’augmentation annuelle moyenne sur la période 2020-2070 est de 25 000 habitants supplémentaires (soit la moitié de la croissance annuelle moyenne sur la période 1992-2020). Cette moindre croissance s’explique par :

  • une fécondité plus faible et l’arrivée de la génération du baby-boom aux âges où les probabilités de mourir sont élevées ;
  • des flux migratoires internationaux moins dynamiques.

Afin de mettre en avant la sensibilité des résultats de la projection de population à certaines hypothèses retenues, trois scénarios alternatifs ont été analysés :

  1. Un scénario en l’absence de la Covid-19 qui permet d’analyser l’impact de l’épidémie sur la croissance démographique.
  2. Un scénario qui maintient une poursuite de l’évolution à la hausse de l’espérance de vie mais à un rythme moins dynamique que celui retenu dans la projection de référence.
  3. Un scénario avec une modification des flux d’émigration internationaux permettant d’évaluer son impact sur la croissance démographique, en particulier celle de la population d’âge actif. Ce scénario table sur des taux d’émigration constants sur l’ensemble de la période de projection.

Le scénario avec une progression moins dynamique de l’espérance de vie mène à une diminution de 2 % (-231 000) du nombre total d’habitants en Belgique en 2070 par rapport à la projection de référence. À l’inverse, le scénario ignorant la crise sanitaire et celui basé sur des taux d’émigration constants stimulent la croissance démographique pour atteindre une population supérieure de respectivement 1,2 % (+153 000) et 0,9 % (+114 000) en 2070.

Par ailleurs, des évolutions plus spécifiques sont mises en avant à l’aide de focus :

  1. la population en âge scolaire par groupe d’âge.
  2. la population de 80 ans et plus vivant en ménages collectifs, ou dans un ménage d’une personne.
  3. l’impact de la surmortalité en 2020 sur l’évolution du nombre de décès dans les 10 prochaines années.

 

Qu’est-ce qu’une projection démographique ?

Une projection démographique détermine une croissance de la population et des ménages à long terme. Elle se base sur un scénario d’évolution future de la migration internationale, de la migration interne, de la fécondité, de la mortalité et des différentes formes de vie commune. Ce scénario est établi sur la base des connaissances scientifiques actuelles et des tendances observées dans des contextes socio-économique et démographique donnés.

Dans le présent rapport, afin de mettre en avant la sensibilité des résultats de la projection de population à certaines hypothèses retenues, trois scénarios alternatifs sont analysés. Les résultats obtenus à l’aide de ces trois scénarios ne peuvent pas être considérés comme des intervalles de confiance. Pour cela, d’autres modèles devraient être développés.

Quelle est l’utilité d’une projection démographique ?

Elle constitue un outil d’aide à la décision dans de nombreux domaines et permet de cadrer les débats sur l'avenir de notre société dans ses différentes dimensions, telles que l’économie, la mobilité, le logement, l’énergie, l’urbanisation, la santé, le vieillissement, l’environnement, etc. Elle ne prédit cependant pas le nombre exact d'habitants ou de ménages à un horizon donné. 

  Données à consulter

None

  PDF & Download

  Auteurs

, ,
 
A : Auteur, C : Contributeur

Date(s)

  Type de publication

Forecasts & Outlook

Please do not visit, its a trap for bots