Page Title

Publications

Dans un souci de transparence et d’information, le BFP publie régulièrement les méthodes et résultats de ses travaux. Les publications sont organisées en séries, entre autres, les perspectives, les working papers et planning papers. Certains rapports peuvent également être consultés ici, de même que les bulletins du Short Term Update publiés jusqu’en 2015. Une recherche par thématique, type de publication, auteur et année vous est proposée.

Documents (49)

2006

  • Price regulation in the sectors of over-the-counter medicines and old people’s homes 13/03/2006

    Price regulation has for a long time existed in a limited number of sectors in Belgium. The paper gives an overview of the legislation in this area and looks in particular at the sectors of over-the-counter medicines and old people’s homes. It describes the system and proposes a number of changes to the regulatory framework.

    Articles - WP 19-05  

  • Administrative burdens in Belgium in 2004 13/03/2006

    In response to the Council of Ministers and in collaboration with the Dienst voor Administratieve Vereenvoudiging/Agence pour la Simplification Administrative, the FPB has estimated the cost of the administrative burden for companies and self-employed persons in 2004. The estimation of the administrative burden is based on a national survey and uses the same methodology as the one used in the surveys carried out for the years 2000 and 2002. Businesses are invited to make their own assessment of the administrative burden imposed by three areas of legislation: environmental, employment and tax legislation. The Planning Paper analyses the results of the 2004 survey and compares them with the results of the two previous surveys.

    Articles - PP 100  

  • Les charges administratives en Belgique pour l’année 2004 15/02/2006

    A la demande du Conseil des ministres et en collaboration avec l’Agence pour la simplification administrative, le Bureau fédéral du Plan a estimé le montant des charges administratives incombant aux entreprises et aux indépendants belges pour l’année 2004. Cette estimation est basée sur la technique de l’enquête auprès d’un échantillon représentatif de la population à étudier. Cette technique est identique à celle utilisée lors des précédentes enquêtes évaluant les charges administratives des années 2000 et 2002. En plus de la dimension quantitative, l’enquête contient aussi un important volet qualitatif permettant de rendre compte de l’opinion des entreprises et des indépendants sur la problématique des charges administratives.

    Planning & Working Papers - Planning Paper 100  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • Participations publiques dans le secteur marchand en Belgique, 1997-2003 15/01/2006

    L’intérêt que les pouvoirs publics manifestent à l’égard des entreprises du secteur marchand continue à faire partie de l’actualité. Des changements interviennent régulièrement en fonction de la politique économique et industrielle des différents niveaux de pouvoir concernés. Plusieurs facteurs indiquent que dans les années à venir également, des initiatives seront prises afin d’accroître l’autonomie des entreprises publiques “historiques”. Ces facteurs ont souvent une origine internationale et c’est surtout l’Union européenne qui influence la politique en cette matière. Les progrès technologiques sont tels que les moyens de communication traditionnels comme le courrier, le téléphone et le fax -services jadis proposés par de grandes entreprises publiques- sont à présent concurrencés par de nouveaux moyens comme le courrier électronique et la téléphonie mobile. Les monopoleurs historiques voient les conditions du marché se modifier, ce qui impose une modernisation de leur entreprise.

    Planning & Working Papers - Planning Paper 99  Publication(fr), Publicatie(nl),

2005

  • Hervorming van de posterijen in België. Lessen uit Zweden en Nederland 01/06/2005

    Cette note présente l’étude consacrée à un benchmarking international des réformes de marché dans le secteur postal. Trois industries de réseau (électricité, chemins de fer et postes) ont fait l’objet d’un benchmarking, lequel a pour objet de tirer des leçons, lorsque possible, pour la réforme des secteurs concernés en Belgique. Ces réformes sont la conséquence d'une volonté européenne de créer un marché intérieur caractérisé par la concurrence la plus libre possible. Elles procèdent également de la conviction selon laquelle la libre concurrence peut, mieux que les interventions de l'Etat, créer les conditions d'un marché efficace. Pour le secteur postal, les pays sélectionnés pour l’exercice de benchmarking sont les Pays-Bas et la Suède. La réforme de la poste y est clairement plus avancée que dans d’autres pays européens.

    Planning & Working Papers - Working Paper 11-05  Publicatie(nl),

  • Hervorming van de spoorwegsector in België. Lessen uit Groot-Brittannië, Duitsland en Zweden. 01/06/2005

    Cette note présente une étude consacrée au benchmarking international des réformes de marché dans le secteur des chemins de fer. Trois industries de réseau (électricité, chemins de fer et postes) ont fait l’objet d’un benchmarking, lequel doit permettre de tirer des enseignements, lorsque possible, pour la réforme des secteurs concernés en Belgique. Ces réformes sont la conséquence d'une volonté européenne de créer un marché intérieur caractérisé par la concurrence la plus libre possible. Elles procèdent également de la conviction selon laquelle la libre concurrence peut, mieux que les interventions de l'Etat, créer les conditions d'un marché efficace. Dans le secteur européen du rail, les réformes de marché s’appuient sur neuf directives qui ont été promulguées entre 1991 et 2004. Certains pays sont même allés plus loin que les prescriptions européennes, et le Royaume-Uni, la Suède et l’Allemagne devancent clairement d’autres pays membres. Ces trois pays obtiennent les scores les plus élevés au niveau de l’indice européen de libéralisation du rail.

    Planning & Working Papers - Working Paper 10-05  Publicatie(nl),

  • Hervorming van netwerkindustrieën: theoretisch kader 01/06/2005

    Les industries de réseau présentent des caractéristiques susceptibles d’empêcher un fonctionnement optimal du marché. Les infrastructures en constituent l’exemple le plus patent : elles requièrent des investissements qui peuvent être tellement lourds que la coexistence de plusieurs réseaux concurrents n’est pas toujours possible. L’infrastructure confère alors une position monopolistique, avec les conséquences économiques qui en découlent. Un autre exemple a trait à la présence d’externalités : les acteurs du marché ne prennent pas nécessairement en compte dans leurs décisions certaines propriétés de réseau, de sorte que les prix et quantités produites peuvent s’avérer non optimaux sur le plan du bien-être général. Or, les industries de réseau produisent des services d’intérêt général. Il importe donc de garantir l’accessibilité à ces services, tant au niveau des prix que de la disponibilité de l’offre, et d’assurer que ces services soient produits dans les meilleures conditions d’efficacité. Par conséquent, il est souhaitable que les industries de réseau fassent l’objet d’une certaine forme de régulation.

    Planning & Working Papers - Working Paper 08-05  Publicatie(nl),

  • Réforme de marché dans les industries de réseau en Belgique 01/06/2005

    Une réforme des industries de réseau est en cours depuis les années 1990 dans les États membres de l’Union européenne, en partie à l’initiative des États membres eux-mêmes, en partie à l’initiative de la Commission européenne. Elle a pour objet, d’une part, d’encourager une concurrence effective par la réalisation du marché unique, et d’autre part, de renforcer l’efficacité économique. Avant cette réforme, les industries de réseau jouissaient pour la plupart d’un monopole légal au niveau national et étaient souvent aussi des entreprises publiques. Comme les industries de réseau jouent un rôle économique et social essentiel, une telle structure permettait de garantir aux pouvoirs publics un droit de regard sur leur fonctionnement. Toutefois, elle comportait aussi un grand risque d’inefficacité. Par ailleurs, la persistance de monopoles nationaux est contraire à l’esprit du marché unique européen, dans lequel les entreprises sont libres de pénétrer sur les marchés des autres États membres. La réforme est principalement destinée à autoriser la concurrence et à réglementer l’accès à l’infrastructure. Dans plusieurs cas, elle s’accompagne d’une privatisation.

    La présente étude analyse, pour la Belgique, les conséquences des réformes des secteurs de l’électricité, du gaz, des télécommunications, des chemins de fer et des postes. Il ressort de l’analyse que la réforme a une incidence économique essentiellement favorable.

    Planning & Working Papers - Planning Paper 98  Publication(fr), Publicatie(nl),

  • STU 02-05 : Special Topic - Market reform in network industries in Belgium 17/05/2005

    The medium-term outlook for Belgium (cut-off date: April 30) points towards an average GDP growth rate of 2.2% during the 2005-2010 period, which is slightly higher than potential (2.1%). This pace of growth is expected to take place after a slowdown in economic growth in 2005 (1.7%) and a rebound in 2006 (2.6%). In both years Belgian economic growth should be slightly higher than in the euro area. Recent information makes the 2005 growth figure highly uncertain, with a significant downward risk.

    Despite moderate wage increases, the average yearly growth rate of private consumption should reach 1.9% during the 2005-2010 period, particularly thanks to the increase in households’ disposable income (stimulated particularly by reductions in personal income tax and the rise in employment). Investment growth should reach 3% on average during the 2005-2010 period, mainly reflecting the increase in business investment but also an acceleration of public investment in 2005 and 2006. Growth in exports should be 5.5% on average and the contribution of net exports to GDP growth is expected to be 0.2%. Limited wage cost increases, lower oil prices as compared to the average level in 2005 and a negative output gap should allow inflation to remain around 1.8% in the medium term.

    The development of employment should reflect the favourable macroeconomic context, the limited increases in wage costs and various policy measures. After the net creation of approximately 29,000 and 21,000 jobs in 2004 and 2005 respectively, about 40,000 jobs should be created every year during the 2006-2010 period. Between 2004 and 2010 industrial employment should fall by 51,000 persons and the number of jobs created in market services should exceed 270,000. Nevertheless, in view of the growth in the labour force (mainly in the 50-64 age group) the fall in unemployment will be limited to 50,000. The unemployment rate (broad administrative statistics) is still increasing in 2005 (from 14.4% to 14.6%), but it will subsequently fall to 12.9% in 2010.

    Under the assumption of unchanged policy, the public accounts are expected to show a clear deterioration, with a net public sector borrowing requirement appearing in 2005 (0.5% of GDP) and widening to 1.5% of GDP in 2006 before gradually declining to 0.7% of GDP by the end of the projection period. Nevertheless, the total public debt to GDP ratio is still in decline, from 95.8% in 2004 to 82.6% in 2010.

    Short Term Update - Short Term Update 02-05  Publication(en),

2004

  • Les charges administratives en Belgique pour l’année 2002 15/01/2004

    A la demande du Conseil des ministres et en collaboration avec l’Agence pour la simplification administrative, le Bureau fédéral du Plan a estimé le poids des charges administratives pesant sur les entreprises et les indépendants pour l’année 2002. Cette estimation est basée sur une enquête nationale auprès d’un échantillon représentatif des entreprises et des indépendants. La méthode d’estimation est la même que celle utilisée lors de l’enquête portant sur les charges administratives de l’année 2000.

    Planning & Working Papers - Planning Paper 94  Publication(fr), Publicatie(nl),

2003

  • STU 01-03 : Special Topic - Reform of network industries in Belgium 10/03/2003

    In the first half of 2002 the world economy seemed to recover from the sharp decline during 2001. This recovery was not, however, confirmed during the second half of the year.

    In this muddled international business climate, the recovery of the Belgian economy is postponed until the second half of 2003. In annual average terms, GDP should grow this year by 1.3%. For the first two quarters of this year, positive but very modest GDP growth is assumed. Growth should be higher during the second half of the year, but clearly not as high as seen in previous economic recoveries in 1996 and 1999. Under these circumstances, the employment rate should fall for the second consecutive year, thus scoring 0.6 points lower than its previous peak in 2001. Consumer price inflation should remain rather stable at around 1.4%.

    As economic agents are at present spellbound by the growing threat of a war in the Middle East, and the outcome of that conflict situation is hard to predict, the uncertainty margin surrounding the international economic context, is of course extremely high.

    Short Term Update - Short Term Update 01-03  Publication(en),

  • Network industries in Belgium - Economic significance and reform 31/01/2003

    Network industries are industries whose activity involves conveying people, products or information from one place to the other via some kind of physical network. They include transport networks, information networks and utility networks. Network industries basically consist of three types of activity: upstream activities involving the production of core products such as equipment and means of transport; infrastructure activities involving the construction, maintenance and operation of the physical network; downstream activities involving the delivery of network services to final consumers. Network industries have specific characteristics from an economic point of view. Three of these are particularly notable, the last one also from a social perspective.

    Planning & Working Papers - Working Paper 01-03  Publication(en),

2002

  • Towards E-Gov in Belgium - Situation in August 2002 01/11/2002

    This brief overview will consider e-gov achievements and plans at each policy level, together with the specific organizational and management systems that are being constructed for the purpose of implementing them. E-gov can be considered as a very large object to study. The aim of this paper is not to be exhaustive but to give an overview of the most significant initiatives in the area.

    In Belgium e-gov is not an end in itself but is considered as a tool of the so-called “Copernicus Plan” (www.copernicus.be) to modernize the public service in order to achieve better service delivery to citizens, better functioning of the civil services and a simplification of administrative burdens.

    Planning & Working Papers - Working Paper 10-02  Publication(en),

  • Les charges administratives en Belgique pour l’année 2000 24/01/2002

    A la demande du Conseil des Ministres et en collaboration avec l’Agence pour la simplification administrative, le Bureau fédéral du Plan a estimé le poids des charges administratives tel que déclaré par les entreprises et les indépendants pour l’année 2000. Le coût total des charges administratives reprend l’ensemble des moyens mis en oeuvre par les entreprises et les indépendants pour se conformer aux dispositions administratives en matière de fiscalité, d’environnement et d’emploi. Il convient de souligner que les charges administratives non récurrentes, comme par exemple celles encourues lors du lancement d’une activité économique ou lors d’une action en justice, ne sont pas prises en considération.

    Planning & Working Papers - Planning Paper 92  Publication(fr), Publicatie(nl),

2001

2000

  • STU 01-00 : Special Topic - Government participation in Belgian companies 28/02/2000

    The recovery in world economic growth in 1999 led to a strong acceleration in economic growth in Belgium during the second half of 1999. Faced with improved prospects, the manufacturing sector is expected to build up stocks again from the fourth quarter of 1999 onwards, after having strongly reduced their stocks during the recent economic slowdown (mid-1998 to mid-1999).

    Fixed capital formation in non-industrial sectors increased strongly in 1999, private consumption grew at a relatively sustained pace, and the contribution from external trade was positive. For 1999 as a whole, economic growth in Belgium reached 2.3%. The upward trend of all demand components in the course of 1999, if confirmed, will lead to a positive carry-over effect for the year 2000.

    Economic activity in Europe should accelerate in 2000, US economic growth should be sustained and the emerging economies should continue their recovery. Belgian export markets should then grow faster in 2000 than in 1999. Moreover, the depreciation of the euro during the 1999-2000 period and the new cuts in non-wage costs should boost the price competitiveness of the Belgian economy. For the first time for more than 10 years, Belgium should even slightly increase its market shares.

    The contribution of stockbuilding towards economic growth should be largely positive, the rate of investment by companies should rise again and household investment should recover. The growth in household disposable income should reach 2.3% in real terms in 2000 (1.4% in 1999), thanks to a new strong creation in employment, a slightly higher growth in real wages and an increase in capital income. Private consumption should rise by 2.1% leaving the savings rate quasi unchanged.

    All in all, Belgian GDP growth should reach 3.2% in 2000, thanks to dynamic domestic demand (2.9%) and a net contribution from exports (0.4%).

    Oil prices more than doubled between December 1998 and December 1999. Energy prices are not, however, expected to continue rising in 2000, while underlying inflation should accelerate somewhat in the course of the year. The consumption price index should increase by 1.5% in 2000 (compared with 1.1% in 1999) and the health index by 1.3%.

    Growth prospects for 2000 should allow a further reduction of the public deficit.

    Short Term Update - Short Term Update 01-00  Publication(en),

  • Les participations publiques dans le secteur marchand en Belgique 01/02/2000

    Depuis les années quatre-vingt, un grand nombre d’entreprises publiques ont été privatisées en Europe. Au Royaume-Uni, les premières privatisations ont été réalisées sous le gouvernement Thatcher. En France, après une vague de nationalisations qui a pris fin en 1982, les entreprises publiques ont progressivement été privatisées, sous le président Mitterand, durant la période de coalition dite de "cohabitation". En Belgique, un groupe de travail a été créé en 1986 avec pour mission d’étudier la rationalisation et la privatisation des entreprises publiques et mixtes. Les travaux de ce groupe ont débouché sur la vente ou la vente partielle des entreprises publiques suivantes: la Sabena, Belgacom, la sni et la cger. En Europe, les privatisations les plus récentes ont été réalisées après la chute du mur de Berlin en 1989. Dans l’ancienne république démocratique allemande, les entreprises d’Etat ont été privatisées par la Treuhandanstalt. Les autres pays du Comecon ont également suivi sur la voie des privatisations. En Italie, des privatisations de grande envergure sont réalisées depuis 1997. Ces privatisations étaient indispensables dans l’objectif de pouvoir participer à l’euro dès le 1er janvier 1999.

    Planning & Working Papers - Planning Paper 87  Publication(fr), Publicatie(nl),

1989

1988

1987

First page Previous page  2 de 2  Next page Last page
Please do not visit, its a trap for bots